•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de la police de Calgary prend sa retraite

Un homme parle à un podium, avec le drapeau de la police de Calgary en arrière-plan.
Roger Chaffin était le chef du Service de la police de Calgary depuis trois ans. Photo: Radio-Canada / Dave Gilson

Roger Chaffin, le chef du Service de la police de Calgary, a annoncé mardi qu'il prendrait sa retraite en janvier 2019. Sa décision est motivée par « une combinaison de raisons personnelles et professionnelles », a-t-il déclaré.

Roger Chaffin aura été dans la police pendant 32 ans, dont 3 à sa tête.

« Lorsque j’ai accepté le poste de chef, il y a trois ans, c’était avec l’objectif de favoriser une résistance à long terme à travers la modernisation du Service et la création d’un nouveau modèle pour le travail de la police », a-t-il dit dans un communiqué.

Le chef de la police a expliqué qu’il souhaitait laisser la place à un directeur plus jeune, plus moderne, et que c’était le bon moment pour le faire, puisque le Service entamera bientôt la préparation de son plan de travail quadriennal ainsi que la mise en place de réformes supplémentaires.

« Cela semble être un bon moment pour faire la transition, avant que le travail ne soit entamé », a-t-il souligné.

La Commission de la police de Calgary a annoncé qu’elle commencerait le processus de recrutement d’un nouveau chef, le 31 juillet.

Des réformes internes difficiles

« Ces trois dernières années ont été particulièrement tumultueuses pour le chef [de la police] », a constaté la conseillère municipale Diane Colley-Urquhart.

Roger Chaffin a pris la tête du Service en 2016 lorsqu’une revue interne datant de 2013 a refait surface, faisant état de graves allégations de harcèlement et d’intimidation au sein du Service.

Il a alors mis en place un programme d’alerte et a supervisé une refonte du système des ressources humaines. Certains, comme la conseillère Colley-Urquhart, l’ont cependant critiqué, jugeant que cela n’était pas suffisant pour résoudre les problèmes systémiques que connaît le Service.

« Je pense que le chef a été très clair quand il a entamé ce processus de changement que cela ne serait pas populaire, mais il a poursuivi quand même. Je pense qu’il y a une noblesse à cela », a noté Brian Thiessen, le président de la Commission de la police de Calgary.

Deux hommes en tenue de cérémonie se serrent la main et sourient à la caméra.Roger Chaffin recevant l'Ordre du mérite des corps policiers des mains du Gouverneur général David Johnston, en 2015. Photo : Gouverneur Général du Canada

D’autres saluent aujourd’hui les changements qu’il a apportés pour assainir les pratiques de la police de Calgary.

« Il y a beaucoup plus de transparence aujourd’hui », a reconnu le conseiller municipal Ward Sutherland, en évoquant aussi le fait que les policiers sont à la veille d'être tous munis de caméras lors de leurs interventions.

« Il a fait en trois ans et demi le travail que d'autres auraient fait en cinq ans », l’a également félicité Naheed Nenshi, le maire de Calgary.

De son côté, Roger Chaffin a reconnu qu’il y a eu des « jours difficiles », mais il s’est dit fier des réformes engagées, malgré quelques regrets.

On a toujours de regrets. On ne peut pas faire ce travail et ne pas avoir de regrets. Chaque succès apporte son lot de choses qui n’ont pas marché.

Roger Chaffin

Moins d’arrestations, plus de travail communautaire

Selon Roger Chaffin, le prochain chef de la police devra faire face à plusieurs défis, tels que l’augmentation de la criminalité, la légalisation du cannabis, l’incertitude économique et de possibles Jeux olympiques en 2026.

« Le travail policier est devenu très difficile », a-t-il dit.

Pour assurer la sécurité de la population, il ne s’agit plus simplement de faire des arrestations, a-t-il expliqué. La police doit collaborer avec d’autres partenaires de la communauté pour créer, ensemble, des solutions.

Roger Chaffin continuera de diriger le service de police de Calgary jusqu’au 6 janvier 2019, date de son départ officiel à la retraite.

« Au cours des mois qui me restent, je continuerai à diriger le Service avec la conviction que notre avenir sera fait d’occasions, de responsabilité et d’intégrité », a-t-il déclaré.

Une autre figure des forces de l’ordre en Alberta a aussi annoncé qu’elle quittait son poste aujourd’hui. Il s’agit de Todd Shean, le commandant de la Gendarmerie royale du Canada en Alberta, qui a accepté un nouvel emploi dans sa province natale, le Nouveau-Brunswick.

Avec les informations de Sarah Rieger

Alberta

Forces de l'ordre