•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Rangers juniors sont de retour à Greenstone

Une affiche du camp des Rangers juniors au nord tenu au nord de Geraldton.

Une affiche du Camp Loon à Greenstone.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis mardi, quelque 150 jeunes issus des Premières Nations sont réunis pour le camp d'été des Rangers juniors canadiens dans la municipalité de Greenstone.

Un texte de Francis Bouchard

Le Camp Loon est situé près du lac Springwater entre les communautés de Geraldton et de Nakina.

Chaque année, il accueille des garçons et des filles autochtones âgés entre 12 à 18 ans en provenance d'une vingtaine de Premières Nations du Nord de l’Ontario. Le personnel du camp est composé d’environ une centaine de militaires et des Rangers canadiens.

Le camp d’été permet aux jeunes participants d’acquérir ou de perfectionner plusieurs aptitudes, comme l’utilisation sécuritaire de bateaux, de canots, de véhicules tout-terrain et de vélos de montagne, ainsi que le tir à la carabine et à l’arc.

Des dizaines de Rangers autour du feuAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les Rangers juniors participent à la cérémonie d'ouverture du Camp Loon

Photo : Peter Moon

Important pour la communauté

Le maire de Greenstone, Renald Beaulieu, estime que la tenue de ce camp est profitable à sa communauté.

Cela crée toutes sortes de petits travaux [pour la région]. Il y a toujours quelque chose [à faire] quand 250 à 300 personnes viennent et ça nous amène aussi des invités spéciaux. On apprécie beaucoup ce programme-là.

Renald Beaulieu, maire de Greenstone

Le programme des Rangers juniors canadiens est offert par les Forces armées canadiennes.

Les Forces armées canadiennes dépensent annuellement plus d'un million de dollars pour la tenue de cette activité.

Le Camp Loon se déroule jusqu'au 23 juillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !