•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Sûreté du Québec arrête 12 membres d’un réseau de voleurs d’identité

Une voiture de la Sûreté du Québec.
La Division des enquêtes sur la criminalité financière contre l'État se penche sur les fraudes fiscales et les crimes envers les marchés financiers. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Sûreté du Québec (SQ) a arrêté mardi matin 12 personnes mêlées au vol de 5000 profils d'identité dont 85 % auraient servi à commettre de multiples fraudes.

Une quarantaine d'agents de la Division des enquêtes sur la criminalité financière contre l’État (DECFÉ) de la SQ ont également saisi 500 documents d’identités contrefaits prêts à être utilisés, de même que du matériel servant à la contrefaçon, lors de 12 perquisitions.

Des actifs criminels d’une valeur de 425 000 $ ont aussi été bloqués.

La cellule que la SQ estime avoir démantelée se livrait à la contrefaçon de pièces d’identité gouvernementales et à la fraude auprès d’organismes gouvernementaux et bancaires au Québec. Elle aurait eu des complices au cœur de certains établissements.

Selon Dany Dufour, de la Sûreté du Québec (SQ), ces gens opéraient à partir d'identités volées qui étaient attribuées à des fraudeurs pour la fabrication de fausses pièces d'identité comme le permis de conduire ou la carte d'assurance-maladie. Ces cartes servaient à obtenir frauduleusement du crédit d'institutions bancaires ou des rétributions de la part d'agences gouvernementales.

La valeur des fraudes pourrait atteindre plusieurs millions de dollars. Une partie de ces sommes aurait été investie à l’étranger pour financer des activités criminelles.

Le projet Optique a obtenu la collaboration d'un grand nombre de ministères et d'agences gouvernementales, tant au fédéral qu'au provincial, soit : l'Agence des services frontaliers du Canada, le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec, l'Association des banquiers canadiens, la Régie de l'assurance-maladie du Québec, la Société de l'assurance automobile du Québec, Postes Canada, Immigration Canada, le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, et Passeport Canada.

Graphique montrant les différentes étapes du stratagème.Le mode d'action de la cellule criminelle, selon la Sûreté du Québec. Photo : Sûreté du Québec
Avec les informations de La Presse canadienne

Fraude

Justice et faits divers