•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du pain datant d'il y a 14 000 ans

Le pain a été trouvé dans les restes d'un feu situé au milieu d'une structure en pierre.
Le pain a été trouvé dans les restes d'un feu situé au milieu d'une structure en pierre. Photo: Alexis Pantos

Les restes carbonisés d'un pain plat cuit par des chasseurs-cueilleurs il y a 14 400 ans ont été découverts sur un site archéologique du nord-est de la Jordanie.

Un texte d'Alain Labelle

Il s'agit de la plus ancienne preuve directe de la préparation de pain trouvée à ce jour. Elle date d'au moins 4000 ans avant l'avènement de l'agriculture.

Cette découverte laisse à penser que la production de pain à base de céréales sauvages a peut-être encouragé les chasseurs-cueilleurs à cultiver des céréales et a ainsi contribué à la révolution agricole du Néolithique.

C’est en analysant les restes carbonisés d’un feu situé sur un site de chasseurs-cueilleurs natoufiens du désert noir que l’archéologue Amaia Arranz Otaegui, de l'Université de Copenhague au Danemark, et ses collègues européens ont découvert cette plus ancienne preuve empirique de la production de pain.

La présence de centaines de restes d'aliments carbonisés est une découverte exceptionnelle qui nous a permis de reconstituer des pratiques alimentaires vieilles de 14 000 ans.

Amaia Arranz Otaegui

Broyés et tamisés

Ces restes ont été analysés par Lara Gonzalez Carratero, une experte de l’histoire du pain de l'University College London, au moyen d’un microscope électronique spécialisé.

Ces analyses montrent que des ancêtres sauvages des céréales domestiquées, comme l'orge, l'épeautre et l'avoine, ont été broyés, tamisés et malaxés avant la cuisson.

Les vestiges de ce pain sont très similaires aux pains plats sans levain trouvés sur plusieurs sites néolithiques et romains en Europe et en Turquie.

Nous savons maintenant que des produits semblables au pain ont été cuisinés bien avant le développement de l'agriculture.

Amaia Arranz Otaegui

« La prochaine étape est d’établir si la production et la consommation de pain ont influencé l'émergence de la culture et la domestication des plantes », ajoute la chercheuse.

Le détail de ces travaux est publié dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (Nouvelle fenêtre).

Archéologie

Science