•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une cérémonie autochtone avant la réintroduction de bisons au parc national Banff

Un bison adulte debout dans la neige.
Les 16 adultes réintroduits en 2017 ont donné naissance à 10 bisonneaux le printemps dernier. Photo: Parcs Canada / Adam Zier-Vogel
Radio-Canada

Plusieurs aînés autochtones ont été transportés par hélicoptère dans l'arrière-pays du parc national de Banff lundi pour une cérémonie de bénédiction puisque le gouvernement laissera bientôt des bisons circuler librement sur les lieux.

Parcs Canada a organisé ce voyage dans le cadre d’un plan visant à relâcher les bisons sur un plus vaste territoire dans le parc. Ces animaux ont disparu de la région avant même que le parc n’ait été créé en 1885.

Dans une déclaration écrite, les responsables du projet ont précisé être engagés à reconnaître l’importance spirituelle, culturelle et historique des bisons pour les peuples autochtones.

« Parcs Canada a invité des membres de chaque nation du traité 7 ainsi que de la Nation métisse en Alberta pour participer à une cérémonie privée le 16 juillet 2018 à l’endroit où seront réintroduits les bisons dans le parc national de Banff », est-il possible de lire dans le communiqué.

Plusieurs autres événements ont ainsi été organisés dans le cadre de ce projet. Seize bisons des plaines d'Elk Island ont d’ailleurs aussi été réintroduits à Banff en février 2017.

Six taureaux et dix femelles avaient été transportés par camion et par hélicoptère dans un pâturage clôturé et reculé à Panther River Valley, environ à 40 kilomètres au nord de la ville de
Banff.

Cette année, les bisons seront relâchés dans un territoire de 1200 kilomètres carrés au courant de l’été. Il y aura de courtes sections de clôtures pour empêcher que les bisons ne s'aventurent à l’extérieur du parc.

« Le rêve de nos aînés était de ramener les bisons », indique Little Bear, un aîné de la tribu des Blood qui faisait partie d'un groupe dont le but était justement le retour des bisons, un symbole important dans la culture des Premières Nations.

« Nous sommes excités de les voir », ajoute ce dernier.

Alberta

Autochtones