•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève de 24 heures à Héma-Québec

Une personne en train de donner du sang.
Le Tribunal administratif du travail a jugé suffisants les services essentiels prévus « pour que la santé et la sécurité de la population ne soient pas mises en danger ». Photo: iStock

Forts d'une décision favorable du Tribunal administratif du travail, le Syndicat des assistant(e)s techniques de laboratoire et le Syndicat des technicien(ne)s de laboratoire ont fait parvenir un avis de grève de 24 heures devant débuter mardi à minuit une.

Le Tribunal a jugé suffisants les services essentiels prévus « pour que la santé et la sécurité de la population ne soient pas mises en danger ».

« L'employeur et les syndicats concernés ont convenu d'ententes de services essentiels à l'issue d'une séance de conciliation tenue par le Tribunal », indique ce dernier dans un communiqué.

Les salariés seront ainsi au boulot de 80 % à 100 % du temps normalement travaillé.

Les syndicats se sont engagés à maintenir le libre accès aux établissements de Montréal, de Laval et de la Rive-Sud, à ceux de la région de Québec, aux centres de donneurs de sang Globule ainsi qu'aux différents lieux des collectes mobiles.

Le communiqué ajoute que la grève ne sera pas exercée pendant le « temps de transport pour les collectes mobiles, y compris la livraison de sang aux laboratoires, ni pendant la période du montage et démontage de la collecte […] Les chauffeurs des centres de donneurs de sang Globule fourniront leur prestation de travail à 100 % des heures travaillées. »

Relations de travail

Société