•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Absence de médecin à Cloutier-du Rivage : Pierre Michel Auger presse le CIUSSS d’agir

L'avant du centre et le stationnement

Le Centre Cloutier-du Rivage

Photo : Radio-Canada / Yannick Maltais

Radio-Canada

Alors que la situation est revenue à la normale à l'urgence du Centre Cloutier-du Rivage, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières, le député libéral de Champlain demande au CIUSSS MCQ de trouver des solutions aux interruptions de services.

Pierre Michel Auger dit vouloir intervenir dans ce dossier, puisqu'il estime qu'il n'est pas normal que l'urgence ait encore dû fermer au cours de la fin de semaine dernière.

De vendredi à dimanche, aucun médecin n'était de garde à l'urgence entre 16 h et 22 h en raison d'un congé de maladie imprévu.

Sept à huit patients par jour se sont alors présentés au Centre Cloutier-du Rivage sans qu’ils ne puissent voir un médecin, selon le CIUSSS MCQ.

De ceux-ci, huit patients ont été réorientés vers l'urgence du centre hospitalier de Trois-Rivières. Les autres ont obtenu leur congé ou ont été redirigés vers des groupes de médecine familiale après avoir rencontré une infirmière.

Sincèrement, là j’en ai assez parce que ça fait plusieurs fois que je dois intervenir pour qu’on règle la problématique à Cloutier-du Rivage.

Pierre Michel Auger, député de Champlain

Pierre Michel Auger s'est entretenu lundi avec les représentants du CIUSSS pour comprendre pourquoi il est si difficile, voire impossible, de remplacer un médecin qui s'absente pour un cas de maladie.

Pour écouter l'entrevue de Pierre Michel Auger à l'émission 360 PM, cliquez ici.

Il répond aux questions de la journaliste.

Le député de Champlain, Pierre-Michel Auger

Photo : Radio-Canada

« J’ai travaillé pendant quatre ans pour avoir le maintien, le statu quo des services à Cloutier-du Rivage. Ça, c’est fait. Et là, pour l’instant, ça me prend un médecin aussi, parce que c’est une institution. On a les infrastructures, il y a un bâtiment qui est là, ça prend un médecin en tout temps », croit Pierre-Michel Auger.

Le député de Champlain interpelle également les médecins de la région. À Trois-Rivières seulement, 30 médecins travaillent dans les urgences. Il se demande comment il n'a pas été possible de trouver un seul médecin qui aurait pu assurer le service à l'urgence.

Interruptions de services récurrentes

Ce n'est pas la première fois qu'il y a des coupes de services ou des heures réduites à l'urgence de Cloutier-du Rivage. L'été dernier, l'urgence était ouverte seulement de 8 h à 18 h plutôt que de 8 h à 22 h, faute de personnel.

La situation préoccupe également la présidente du Syndicat des professionnels en soins, Nathalie Perron. Si tout s'est bien déroulé en fin de semaine, elle indique que l'absence d'un médecin met une pression sur les épaules des infirmières.

« Des fois, il peut y avoir des urgences graves, où le médecin est essentiel dans la situation. C’est sûr que c’est insécurisant des situations comme ça, et de l’apprendre à la dernière minute, ça a créé beaucoup de stress », déplore-t-elle.

Alors qu'une réunion sur la question a eu lieu d’urgence lundi matin, le CIUSSS MCQ n’a pas souhaité nous accorder d’entrevue.

D’après les informations de Camille Carpentier

Mauricie et Centre du Québec

Santé