•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visiteurs du Centre des sciences pourront toucher un fragment de Lune

Le fragment dans sa vitrine
Les visiteurs du Centre des sciences pourront voir et toucher ce fragment de Lune dans le cadre de l'exposition « L'eau dans l'Univers ». Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les passionnés d'espace pourront voir une roche lunaire, mais aussi la toucher, à compter de vendredi au Centre des sciences de Montréal, dans le cadre de l'exposition L'eau dans l'Univers.

Il y a dans le monde seulement 10 échantillons de roche lunaire qui peuvent être touchés. Ce sont tous des morceaux d’un bloc de huit kilogrammes prélevé en décembre 1972 par l’astronaute Harrison Schmitt lors de la mission Apollo 17.

Le fragment exposé au Centre des sciences pèse 24 grammes et il a la taille d’une gomme à effacer, explique à RDI la chargée de projet Sara Arsenault, qui est allée elle-même chercher le fragment au Centre spatial de la NASA, à Houston, au Texas.

« C’est un petit fragment qui est assez lisse. C’est une tranche. La plupart des côtés ont été sciés, mais il y a quand même un côté qui est original, qui était exposé au grand vide de l’espace sur la Lune », précise-t-elle.

La démarche pour obtenir ce morceau de Lune avait été amorcée par l’ex-astronaute Julie Payette, maintenant gouverneure générale du Canada, lorsqu’elle dirigeait le Centre des sciences.

Astronomie

Science