•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les économies envisagées par le gouvernement Ford inquiètent des syndicats d'hôpitaux

Deux hommes assis derrière une table.
Dans son rapport dévoilé lundi à Sudbury, le Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario formule des recommandations au nouveau gouvernement ontarien. De gauche à droite: Dave Shelefontiuk, président de la section locale 1623 du Syndicat des employés de la fonction publique et Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario. Photo: Radio-Canada / Justine Cohendet
Radio-Canada

Le Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario (OCHU) s'inquiète de l'impact que pourraient avoir les économies que compte réaliser le nouveau gouvernement ontarien dans les hôpitaux de la province, dont Horizon Santé-Nord dans le Grand Sudbury.

La promesse électorale de Doug Ford de trouver des gains d’efficacité de 6 milliards de dollars dans le budget provincial pourrait faire perdre à Horizon Santé-Nord plus de 300 employés et 58 lits d’hôpitaux, selon les estimations du OCHU.

L'hôpital a déjà supprimé une trentaine d'emplois et pourrait bientôt en éliminer une soixaintaine d'autres.

La santé et les hôpitaux sont le domaine où le gouvernement provincial fait le plus de dépenses. C’est donc difficile de réduire les dépenses sans faire ce genre de réductions.

Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario

M. Hurley estime que le Nord de la province souffrirait davantage d'éventuelles compressions budgétaires dans le système de santé.

Il y a moins de patients qui ont un médecin de famille, beaucoup de pauvreté, une grande population autochtone qui vit dans des conditions insalubres et davantage de cas de cancer, de dépendance et de diabète. On dépend davantage des établissements de santé mais ils ont une faible capacité, explique-t-il.

Selon les données de l'Institut canadien d'information en santé (ICIS), l'Ontario est la deuxième province à avoir investi le moins en 2017 en soins de santé par habitant après la Colombie-Britannique.

Un homme en entrevue avec des journalistes.Le président du Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario, Michael Hurley. Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Pour « mettre fin à la médecine de couloir », l'OCHU estime que le budget des hôpitaux ontariens devrait plutôt être augmenté de 5,2 % par année.

On ne peut pas ignorer le fait qu'on a une population vieillissante qui continue de s'accroître. Notre système de santé éprouve déjà de nombreuses difficultés à offrir des services à la population.

Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario

Interrogée à ce sujet, la nouvelle ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Christine Elliott, dit reconnaître que  la plupart des hôpitaux de la province débordent  . Elle ne confirme toutefois pas que le secteur des soins de santé sera exempté de toute compression budgétaire.

Nous avons indiqué que nous voulons trouver des innovations et des efficacités. Nous voulons nous assurer que chaque centime dépensé en santé soit employé à bon escient, affirme-t-elle.

Dans une déclaration envoyée à Radio-Canada lundi, l'hôpital Horizon Santé-Nord indique être prêt à travailler avec le nouveau gouvernement, le RLISS du Nord-Est, [ses] partenaires communautaires et les membres de [son] personnel afin de trouver des solutions aux problèmes qui affligent [le] système de santé.

Nord de l'Ontario

Établissement de santé