•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Tardif comme candidat caquiste dans Rivière-du-Loup–Témiscouata

Sur un belvédère avec le fleuve en arrière-plan, Denis Tardif s'exprime au micro, aux côtés de François Legault, souriant.

Le candidat de la CAQ, Denis Tardif (au micro), accompagné du chef du parti, François Legault.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Coalition avenir Québec a présenté, lundi, Denis Tardif comme candidat pour représenter le parti dans Rivière-du-Loup–Témiscouata aux élections d'octobre.

Denis Tardif a déjà travaillé dans le milieu politique. Il a notamment dirigé les affaires régionales pour le Québec de ministres fédéraux entre 2007 et 2013.

Il a aussi été conseiller municipal de Rivière-du-Loup de 2005 à 2011. Il avait quitté la politique municipale pour des raisons de santé. Questionné à ce sujet aujourd'hui, il a dit être en parfaite santé à l'aube de cette campagne électorale.

François Legault dit avoir été séduit par la longue feuille de route de Denis Tardif. C'est notamment pour l'expérience du candidat qu'il l'aurait préféré à Sophie Sirois, conseillère municipale de L'Isle-Verte, qui n'a pas été retenue, même si elle avait été approchée par le parti.

Le candidat a enseigné dans différents établissements de la région, dont l'Institut de technologies agroalimentaires de La Pocatière, dont il a aussi été le directeur des communications.

Trois autres candidats ont déjà été choisis pour représenter leur parti dans la circonscription : Jean D'Amour, député et ministre sortant pour le Parti libéral du Québec, Goulimine Sylvie Cadoret pour Québec Solidaire, et Vincent Couture pour le Parti québécois.

François Legault annoncera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Rimouski demain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !