•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une finale qui ne passe pas inaperçue à Trois-Rivières

Les partisans de la France célèbrent dans un bar.
Les partisans de la France célèbrent. Photo: Radio-Canada

Il y avait plus d'émotion que d'habitude au centre-ville de Trois-Rivières, dimanche matin, lors de la finale de la Coupe du monde entre la France et la Croatie.

La victoire des Bleus n’est pas passée sous silence et les partisans français réunis dans le bar La P’tite Grenouille de la rue des Forges ont carrément explosé de joie au terme de la rencontre.

La France a gagné le duel 4 à 2.

Quatre partisans partagent leur immense joie à la journaliste.Des partisans français étaient euphoriques au terme de la rencontre. Photo : Radio-Canada

Même si on aimerait être en France pour fêter ça, on est là...avec tous nos amis. [...] On est champion du monde encore!

Un partisan français

Certains partisans de l’équipe croate étaient aussi du rendez-vous. Avant le match, alors que les partisans français entonnaient la Marseillaise, un des leurs s’est même permis de prédire une victoire de 1 à 0 pour la Croatie.

Un jeune homme barbu répond à la journaliste.Un partisan de la Croatie. Photo : Radio-Canada

Pour le gérant de l’établissement, l’enthousiasme des partisans des deux pays offrait une expérience inédite.

Un jeune homme barbu et coiffé d'une casquette répond à la journaliste.Le gérant du bar La P'tite Grenouille, Maxime Giroux. Photo : Radio-Canada

« C'était intéressant. C'était une clientèle qu'on n’était pas habitués de voir, donc c'était agréable de voir les nouveaux visages, raconte Maxime Giroux. [...] On parle beaucoup, ici, du hockey que les gens aiment, mais on voit aussi que le soccer aussi, ça soulève les passions. »

La preuve est que les Français présents promettent de se souvenir longtemps de l’événement, et ce, même s’ils étaient à des milliers de kilomètres du match… et de leur mère patrie.

D’après le reportage de Camille Carpentier

Mauricie et Centre du Québec

Soccer