•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes vivent leurs premières expériences de travail

Des adolescents qui travaillent à fixer des jeux gonflables.
Une vingtaine de jeunes de la coopérative jeunesse de service La Relève s'affairent à préparer une fête pour enfants dans un parc. Photo: Radio-Canada / Olivier Roy Martin
Radio-Canada

Cet été, des centaines de jeunes de la province travaillent dans les 139 coopératives jeunesse de services du Québec. Ils ont entre 12 et 17 ans et ils y vivent souvent leur première expérience de travail. Nous avons rencontré deux de ces jeunes à Baie-Comeau.

Un texte de Olivier Roy Martin

Olivier Soucy vient de compléter son secondaire 1 et il n'attend pas les ordres de son patron pour trouver comment s'occuper.

 J'essaie moi-même de trouver au début  , explique cet employé de la coopérative jeunesse de services La Relève. Comme par exemple, je fais le ménage de notre lieu de travail. Je fais plein de trucs comme ça .

Deux adolescents qui sourient devant une tente. Les employés de la coopérative jeunesse de services La Relève Olivier Soucy et Émile Gagnon supervisent une aire de jeux pour les enfants. Photo : Radio-Canada / Olivier Roy Martin

La coopérative jeunesse de services La Relève compte une vingtaine d'employés qui ont entre 12 et 17 ans. La Maison des jeunes La Relève administre la coopérative qui effectue des contrats de tonte de pelouse, de ménage ou de peinture, par exemple.

Un autre employé, Émile Gagnon, explique qu'il y travaille pour acquérir de l'expérience et mettre ça sur [son] CV.

La coopérative jeunesse a des objectifs pédagogiques en premier lieu. C'est surtout de donner aux jeunes une expérience de travail , explique Marc-Antoine Fortin, coordonnateur de la coopérative jeunesse de services La Relève. Avant 14 ans, c'est parfois dur d'avoir des expériences de travail aussi pertinentes que ça, ajoute-t-il.

Il y a des jeunes à qui l'on n'a pas besoin d'expliquer quoi que ce soit, iIs vont réussir à faire le travail, à être assidus assez facilement, dit Marc-Antoine Fortin.

Un jeune homme souriant. Marc-Antoine Fortin, coordonnateur de la coopérative jeunesse de services La Relève. Photo : Radio-Canada / Olivier Roy Martin

Il y en a d'autres qu'on va tout simplement prendre plus de temps 

Marc-Antoine Fortin, coordonnateur de la coopérative jeunesse de services La Relève

L'été dernier, des jeunes employés ont pu amasser presque 400 $, selon la coopérative jeunesse de services de Baie-Comeau.

Combien d'argent je vais gagner, ça je ne le sais pas, mais ce que je vais faire avec l'argent, c'est que je vais la mettre dans un compte de banque et je vais l'accumuler au fil du temps, indique Émile Gagnon.

Côte-Nord

Société