•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au moins sept morts dans un attentat-suicide à Kaboul

Le personnel de sécurité monte la garde devant le bâtiment du ministère de la Réhabilitation rurale et du Développement.

Le personnel de sécurité monte la garde devant le bâtiment du ministère de la Réhabilitation rurale et du Développement.

Photo : Associated Press / Massoud Hossaini

Reuters

Sept personnes au moins ont péri et quinze autres ont été blessées dimanche dans la capitale afghane, Kaboul, dans un attentat-suicide revendiqué par le groupe armé État islamique (EI).

« Apparemment, un kamikaze a déclenché sa ceinture d'explosifs devant les portes de notre ministère. Notre personnel qui rentrait chez lui était visé », a déclaré Fraidoon Azhand, porte-parole du ministère de la Réhabilitation rurale et du Développement.

Selon un porte-parole de la police, au moins sept personnes ont été tuées dans l'attentat et une quinzaine d'autres ont été blessées. La plupart des victimes appartiennent au personnel du ministère, a-t-il ajouté.

Amaq, l'organe de propagande du groupe armé État islamique, a fait état d'un bilan considérablement plus élevé, parlant de 60 morts et blessés et précisant que 2 Français étaient au nombre des blessés.

Cet attentat est le dernier en date d'une longue série d'attaques qui visent Kaboul et les grandes villes afghanes. En l'espace de deux semaines, trois attentats de grande ampleur s'y sont produits.

Un rapport des Nations unies publié dimanche indique que le nombre de décès a atteint un niveau record au cours des 6 premiers mois de l'année avec 1692 civils tués.

Plus de la moitié d'entre eux ont péri dans des attentats revendiqués par l'émanation afghane du groupe armé État islamique.

International