•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle canicule frappe l'est du pays

Une fillette de 4 ans s'amuse dans une fontaine.
La chaleur persistera jusqu'à mardi matin. Photo: iStock
Radio-Canada

Un nouvel épisode de chaleur s'abat sur l'est de l'Ontario et sur certaines régions du Québec, où les températures dépasseront 30 °C dimanche et lundi, pendant que le facteur humidex avoisinera 40.

Des avertissements de chaleur étaient en vigueur dimanche dans plusieurs régions du nord et du sud de l'Ontario, de même que dans le secteur de Vaudreuil-Soulanges, dans le sud-ouest du Québec.

Environnement Canada prévoyait des températures maximales entre 30 et 33 °C à Ottawa et à Toronto dimanche après-midi, où l'indice humidex devait s'établir entre 37 et 39.

Des températures autour de 30 °C étaient aussi prévues à Montréal dimanche, où l'indice humidex devait atteindre 37 en milieu d'après-midi.

La température ne chutera pas sous la barre des 20 °C en milieu urbain pendant la nuit de dimanche à lundi. Un front froid mettra fin à la chaleur accablante mardi matin.

Pour éviter les problèmes, il est recommandé de demeurer dans des endroits frais, climatisés ou à l’ombre, de s’hydrater régulièrement et d'éviter les efforts physiques importants.

Les risques de coup de chaleur sont plus grands pour les jeunes enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques.

Il s'agit de la seconde canicule à toucher l'est du pays cet été. Une vague de chaleur extrême de près de sept jours a fait plus de 50 morts au Québec, au début du mois de juillet.

Des pertes potentielles pour les agriculteurs

La chaleur et le manque d'eau donnent du fil à retordre aux agriculteurs de la province, qui craignent que les faibles quantités de pluie prévues au cours du week-end ne suffisent pas à humidifier la terre en profondeur.

L'absence de pluie représente d'importantes hausses de coût et des baisses de rendements pouvant aller jusqu'à la perte de récoltes entières, a indiqué vendredi le président de l’Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau.

Des agriculteurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont déjà fait état de retards importants dans les champs pour plusieurs productions, dont les bleuets, les légumes, les foins et les céréales.

Conditions météorologiques

Environnement