•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le député Prab Gill quitte le Parti conservateur uni

Un homme souriant dans une foule aux bras tendus en signe de victoire.
Le député conservateur Prab Gill, lors de son élection le 22 mars 2016. Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Le député provincial Prab Gill a choisi de quitter le caucus du Parti conservateur uni et renonce à se présenter aux prochaines élections à la suite d'une enquête sur des irrégularités lors d'un vote dans sa circonscription.

L’enquête menée par le juge à la retraite Ted Carruthers portait sur des allégations de bourrage d’urne dans la circonscription de Calgary nord-est lors d’une assemblée générale annuelle le 30 juin.

Une « enquête juste »

Dans un communiqué, Prab Gill soutient être en désaccord avec certains points de l’enquête, mais accepte ses conclusions et reconnaît que son parti a mené une enquête « juste et indépendante ».

Il affirme en outre son profond respect envers ce que ses collègues « tentent de faire en vue des élections albertaines de 2019 » et soutient ne pas vouloir être une « source de distraction ».

Réactions politiques

Après avoir qualifié les allégations de « crédibles et sérieuses » le chef du Parti conservateur uni, Jason Kenney, a fait savoir par communiqué qu’il acceptait la démission de son whip adjoint.

De son côté, le gouvernement néo-démocrate exige que le rapport soit rendu public, accusant le chef de l’opposition officielle de taire le dossier.

Ancien agent immobilier, Prab Gill avait obtenu un siège à l’Assemblée législative de l’Alberta sous la bannière du Parti progressiste conservateur lors d’élections complémentaires en 2016. Il remplaçait alors le député Manmeet Bhullar, décédé dans un accident de la route.

Avec les informations de La Presse canadienne

Alberta

Politique provinciale