•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Colis suspect inoffensif au quai des pêcheurs de Sept-Îles

Un petit bateau s'approche du quai des pêcheurs à Sept-Îles.
Les plaisanciers, pêcheurs sportifs et autres utilisateurs du quai des pêcheurs à Sept-Îles ont recommencé à utiliser les installations normalement dimanche matin après la levée du périmètre de sécurité. Photo: Radio-Canada / François Robert
Radio-Canada

Le secteur du quai des pêcheurs de Sept-Îles a été fermé samedi une partie de la journée en raison de la découverte d'un colis suspect.

Les techniciens en explosif de la Sûreté du Québec se sont rendus sur place vers minuit. Ils ont pris en charge le colis, dont le contenu s'est révélé inoffensif.

Une enquête a été ouverte pour en déterminer l'origine.

Le périmètre de sécurité autour du quai des pêcheurs et de son stationnement a été levé et dimanche matin, tout était de retour à la normale.

Une camionnette munie d'une remorque à l'arrière s'apprête à descendre la rampe pour aller embarquer un bateau au quai des pêcheurs de Sept-Îles.Le va-et-vient des bateaux et des remorques suit son cours tout à fait normalement dimanche matin au quai des pêcheurs de Sept-Îles. Photo : Radio-Canada / François Robert

Impact sur les commerçants du secteur

Certains commerçants du secteur du quai des pêcheurs de Sept-Îles ont vu leurs activités partiellement ou totalement entravées samedi à la suite de la découverte du colis en fin de matinée.

C’est le cas pour Les Croisières du Capitaine après que les policiers aient donné l’ordre d’évacuer le kiosque.

La préposée à l’accueil pour Les Croisières du Capitaine, Aurélie Royer, a bien vu la valise suspecte qui a entrainé la mise en place d’un périmètre de sécurité.

La valise, on l’avait vu un petit peu avant, précise Aurélie Royer, les policiers avaient commencé à faire le périmètre, mais ils l’avaient fait plus petit vraiment autour de la valise et ils l’ont élargi jusqu’à la promenade vers 11h. Elle était située juste en arrière du kiosque à côté d’un emplacement pour mettre des vélos sur la petite promenade, elle était vraiment juste à côté de l’emplacement à vélos.

La préposée à l’accueil pour Les Croisières du Capitaine, Aurélie Royer, pointe l'endroit où la valise suspecte a été repérée samedi entre deux buissons.La préposée à l’accueil pour Les Croisières du Capitaine, Aurélie Royer, pointe l'endroit où la valise suspecte a été repérée samedi à seulement quelques mètres derrière le kiosque de l'entreprise. Photo : Radio-Canada / François Robert

Aurélie Royer croit que la valise aurait été laissée là après l’ouverture kiosque, car elle ne l’a pas vue en arrivant au travail.

C’était une valise rigide, ce n’était pas très gros, c’était une valise argent, raconte Aurélie Royer. On pensait même que c’était une valise du Vieux-Quai, ça ressemblait aux valises de stock sonore… des fils et des micros, on pensait que c’était ça. Donc c’était un peu surprenant parce que d’habitude, on voit plus des sacs. Les gens qui vont en bateau, c’est rare qu’ils amènent des valises rigides.

Après l’évacuation du kiosque, la journée de travail d’Aurélie Royer s’est poursuivie à la marina où les activités ont été déplacées pour la journée.

Dimanche, tous les commerçants du secteur ont pu reprendre leurs activités normalement.

Avec les informations de Geneviève Génier Carrier et François Robert

Côte-Nord

Prévention et sécurité