•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ado trouvé inconscient dans une piscine publique fermée

Une piscine est calme et fermée après ses heures habituelles d'ouverture.

Un adolescent s'est noyé en soirée, le 14 juillet, après la fermeture de la piscine Marcellin-Wilson, dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un adolescent a été trouvé inanimé samedi soir au fond de la piscine Marcellin-Wilson, dans le secteur Ahuntsic-Cartierville, à Montréal.

Le jeune homme est dans un état critique après avoir été transporté à l’hôpital. Des manoeuvres de réanimation ont été pratiquées sur place.

L'adolescent aurait enjambé la clôture du site, fermé au public, pour sauter dans la piscine. On ignore s'il était seul ou accompagné.

C'est un passant qui aurait fait la découverte vers 23 h. Les autorités, qui évoquent un accident, craignent pour sa vie.

L'accident survient à la veille du début de la semaine nationale de la prévention de la noyade, du 15 au 21 juillet.

Depuis le début de la saison, 26 noyades ont été recensées au Québec. La moitié des victimes ne savaient pas nager.

Mais savoir nager ne suffit pas, beaucoup de personnes surestiment leurs capacités.

« Il y a une nette différence entre savoir se baigner et savoir nager », a précisé le directeur général de la Société de sauvetage Raynald Hawkins en entrevue à RDI.

Principaux conseils pour une baignade sécuritaire :

  • Ne pas hésiter à suivre des cours de natation et ne pas surestimer ses capacités.
  • Porter une veste de flottaison à bord d’une embarcation : 8 fois sur 10, les victimes recensées au Québec n’en portaient pas.

Entrevue avec Raynald Hawkins

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !