•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un été à oublier pour des producteurs de fraises de l'Estrie

Un casseau rempli de fraises est placé en premier plan

Les températures élevées des derniers jours ont également des impacts sur les récoltes de fraises.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

La saison se termine plus tôt que prévu pour des producteurs de fraises de l'Estrie. Le producteur de la Ferme St-Élie estime avoir perdu jusqu'à 70 % de ses récoltes en raison de la canicule. Une situation qualifiée de catastrophique.

Boudées par la clientèle à cause de la chaleur, les fraises ont pourri dans les champs. L'autocueillette a été moins populaire que les années précédentes.

Aussitôt que la canicule a commencé, les fraises ont commencé à mûrir à un rythme fou. À partir de ce moment-là, les gens ne venaient pas, se désole le propriétaire de la ferme St-Élie, Yvon Lessard

Si on avait voulu ramasser la quantité de fraises qui mûrissait, il aurait fallu avoir quatre fois à cinq fois la clientèle normale.

Yvon Lessard

Selon lui, les pertes des producteurs estriens de fraises se situent entre 30 % et 70% 

Ça fait 40 ans que je fais de la fraise et je n'ai jamais vu ça. ajoute-t-il.

Mince consolation pour ces producteurs, les fraises d'automne seront prêtes à cueillir dans quelques jours et la saison des framboises s'annonce excellente.

Les producteurs devraient recevoir une aide de la Financière agricole, mais celle-ci ne comblera pas toutes les pertes encourues par cette canicule.

D'après les informations de Jean Arel

Estrie

Alimentation