•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation contre Doug Ford à Queen’s Park

Des centaines de personnes se sont rassemblées devant l'Assemblée législative de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / Philippe de Montigny

Radio-Canada

Des centaines de manifestants se sont mobilisés samedi devant l'Assemblée législative de l'Ontario pour dénoncer certaines décisions déjà prises par le nouveau gouvernement progressiste-conservateur de l'Ontario.

Un texte de Philippe de Montigny

Selon l’organisateur du rassemblement, Chester Madrazo, un étudiant en économie à l’Université de Toronto, les décisions annoncées par le gouvernement du premier ministre, Doug Ford, au cours des deux premières semaines de son mandat sont inquiétantes.

L’élimination du marché du carbone est particulièrement inquiétante : le Fonds vert de l’Ontario et les réparations de 100 millions de dollars aux écoles étaient possibles grâce à ces revenus.

Chester Madrazo, organisateur de la manifestation

En plus de parler d’environnement, l’étudiant veut soulever des problèmes de longue date pour les peuples autochtones de la province, qui ont perdu leur ministère à part entière dédié aux Affaires autochtones.

Parfois, dépenser des fonds publics rapporte plus aux Ontariens, alors que de couper des investissements peut être nuisible à long terme, ajoute-t-il.

Certains manifestants ont fait circuler une pétition afin de rétablir le programme d’éducation sexuelle adopté en 2015 plutôt que de revenir à celui de 1998.

Plus de 36 000 courriels ont aussi été envoyés à cet effet à la ministre de l’Éducation dans le cadre d’une campagne en ligne.

Nous sommes vraiment surpris qu'il ait fait ça tout de suite et nos professeurs sont en train de se demander ce qu'ils vont enseigner en septembre, comment est-ce qu'ils vont protéger nos élèves contre les attaques en ligne, [...] et parler vraiment des enfants de la communauté LGBTQ.

Yolanda B'Dacy, vice-présidente du syndicat des enseignants de l'élémentaire de Toronto

D'autres manifestants ont demandé que le gouvernement revienne sur sa promesse d'annuler l'augmentation du salaire minimum à 15 $ l'heure.

Ça fait une grande différence... Il y a beaucoup de personnes jeunes qui ont des emplois, qui travaillent pour le salaire minimum alors c'est vraiment important pour nous, a affirmé Samara Lijiam, une manifestante.

L’organisateur espère maintenant conserver cet élan en formant une coalition non partisane d’Ontariens progressistes, qui continuerait à mettre de la pression sur le gouvernement et à encourager une pleine participation citoyenne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique