•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les refuges pour chats débordent

Un mignon petit chaton dans une cage.
Le Centre de soins et de contrôle des animaux d’Edmonton accueille plus de 4000 chats par an. Seulement 16 % d’entre eux, environ 640 chats, sont rendus à leurs propriétaires. Photo: Radio-Canada

À Edmonton et Calgary, un nombre anormalement élevé de félins doivent trouver de nouveaux foyers après un mois de juin occupé pour les agences de protection des animaux.

Le mois de juin est le moment de l’année où toutes les conditions sont réunies, explique Sage Pullen McIntosh de la Calgary Humane Society.

La « saison des chatons », comme elle l’appelle, commence au début du printemps quand les chattes sortent enfin à l’extérieur après un long hiver à l’intérieur. Plusieurs tombent alors enceintes pour ensuite mettre bas au mois de juin.

À cela s’ajoute un nombre important de déménagements au début de l'été, qui génère son lot de chats abandonnés.

La pointe annuelle d'arrivée de félins en juin est prévisible, mais le nombre de félins accueillis dans les refuges cette année est particulièrement élevé, selon la porte-parole de l’organisme.

« Ça déborde de chats »

Le taux d’occupation du Centre de soins et de contrôle des animaux d’Edmonton est actuellement de 137 %. Il y a tellement de chats que pendant une semaine, à compter du vendredi 13 juillet, le centre refusera d’accueillir des chats adultes.

Toutefois, les chats blessés ou malades ainsi que les chatons pourront toujours être amenés au centre de contrôle des animaux.

Selon la Ville d’Edmonton, la mesure temporaire donnera au centre le temps de transférer des animaux à des organismes partenaires comme la Edmonton Humane Society.

Il n'y a plus de place, ça déborde de chats en ce moment. [...] Ça devient un enjeu de qualité des soins offerts.

Mike Jenkins, directeur intérimaire, Centre de soins et de contrôle des animaux d’Edmonton

Pour diminuer le nombre de félins au centre, l’organisme a décidé d’abolir les frais d'adoption pour les chats et les chatons jusqu'à la fin du mois. Ces frais sont normalement de 270 $ pour les chatons et de 165 $ pour les chats adultes.

Dans la métropole, la situation est similaire. Les refuges y acceptent toujours les chats, mais le besoin est criant pour trouver des foyers d’adoption. Comme au refuge d’Edmonton, la Calgary Humane Society a réduit ses frais habituels, du 8 au 15 juillet, pour favoriser l’adoption des félins.

Alberta

Animaux