•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre de Cheryl Bau-Tremblay : sa mère se confie

Entrevue avec la mère de Cheryl Bau-Tremblay

La mère de Cheryl Bau-Tremblay, cette femme enceinte originaire de Saint-Félicien assassinée par son conjoint en 2015 à Beloeil, s'est adressée pour la première fois aux médias depuis le drame.

Nicole Bau s'est dite plutôt satisfaite de la peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 12 ans rendue jeudi au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

Justice a été rendue en fonction de notre loi, mais justice ne sera jamais rendu parce que quand on enlève la vie à quelqu’un, comment remettre ça à égalité? Il n’y a rien qui se fait. Rien.

Nicole Bau, mère de Cheryl

Elle estime toutefois que l'assassin de sa fille, Alexandre Gendron, n'a présenté aucun remords durant les procédures judiciaires.

« J’essaie d’être dans le moment présent. Dans neuf ans, on verra. Une personnalité comme Alexandre, que je vois comme narcissique parce qu’encore, il semble toujours admettre que ce qui est arrivé, c’est la faute à Cheryl », précise Mme Bau, qui dit ne pas croire en sa réhabilitation.

Alexandre Gendron, descendant d'un fourgon cellulaire en août 2015, et Cheryl Bau-TremblayAlexandre Gendron, en août 2015, et Cheryl Bau-Tremblay Photo : Radio-Canada / Eva Lecouteur-Bédard

Le meurtrier de 38 ans a tué la victime enceinte de 20 semaines en l'étranglant et a caché le corps de la femme de 29 ans sous le lit.

« On ne sera jamais soulagés, car il va toujours y avoir ça dans nos tripes, mais c’est dégagé. C’est un gros chapitre. Maintenant, on en entame un autre », conclut-elle.

D'après le reportage de Jessica Blackburn

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers