•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vente de la STC rapporte 27,6 M$

La devanture de l'ancienne station de la Compagnie de transport de la Saskatchewan à Saskatoon.
La Compagnie de transport de la Saskatchewan existera sur papier jusqu'à la fin de l'année financière, après quoi elle sera dissoute. Photo: Marc-Antoine Bélanger

Les profits nets de la vente des autocars, de l'équipement, des terrains ainsi que des immeubles de la Compagnie de transport de la Saskatchewan (STC) sont de 27,6 millions de dollars, selon le gouvernement provincial.

La vente d’un dernier actif est toujours en cours. Le ministre responsable de la STC, Joe Hargrave, affirme que le gouvernement et les contribuables retireront « la meilleure valeur possible issue de la vente ».

La vente aux enchères des actifs de la compagnie avait commencé à Saskatoon en février dernier.

L’opposition néo-démocrate critique toutefois le manque de transparence de la provenance des revenus de ces transactions.

Le Nouveau Parti démocratique demande un audit financier complet de la vente de la STC.

Le gouvernement de Brad Wall a décidé d’abolir la Compagnie de transport de la Saskatchewan en mai 2017 en raison des difficultés financières de la société d’État et du déclin du nombre de passagers.

Cette décision a suscité la controverse au sein de la population, alors que le service d’autocars existait depuis 71 ans.

Saskatchewan

Politique provinciale