•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recrutement de spécialistes : des progrès à l'hôpital de Matane et d'Amqui

L'hôpital de Matane
L'hôpital de Matane Photo: Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Un chirurgien et deux anesthésiologistes ont été engagés à l'hôpital de Matane. Ces trois spécialistes consolident l'équipe du bloc opératoire ce qui aura pour conséquence de diminuer les interruptions de service.

Un texte de Jean-François Deschênes

Les deux anesthésiologistes sont en poste depuis de printemps et le chirurgien commencera le 15 août.

Le directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Dr Jean-Christophe Carvalho, précise que les postes sont maintenant pourvus dans la région, ce qui limitera grandement les ruptures de services au bloc opératoire. En anesthésiologie, c’est très stable. Au niveau de la chirurgie générale, avec le recrutement du troisième chirurgien qu’on vient de confirmer.

C’est sûr que ça va nous donner une profondeur à partir du mois d’août pour assurer une couverture constante et complète de l’horaire de garde en chirurgie générale.

Dr Jean-Christophe Carvalho, directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Les patients de la Matapédia, de la Mitis et de la Haute-Gaspésie pourront profiter de ce service, assure le CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Cependant, tout n'est pas gagné. La semaine prochaine, le bloc opératoire sera en rupture de service durant 36 heures.

Rivière et route au pied de l'hôpital de MataneL'hôpital surplombe la ville de Matane. Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le travail se poursuit

Les ruptures ont été nombreuses dans les dernières années, au grand dam des politiciens et résidents de la région qui ont dénoncé la situation.

Le leader parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé.Le leader parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé. Photo : Radio-Canada

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, se réjouit de la nouvelle, mais précise que le travail n'est pas terminé. Ça ne sera jamais terminé, dit-il, en énumérant les horaires de factions des ambulanciers ou encore on pourrait parler de l’aéroport de Petit-Matane qui souhaite accueillir l’avion-hôpital au lieu de l’avion-ambulance. Et je pense à la Matapédia qui a besoin d’un anesthésiologiste [à la suite d'] un départ et du retour aussi des échographies pour les futures mamans.

Hôpital d'AmquiHôpital d'Amqui Photo : Radio-Canada / JF Deschênes

Spécialistes à venir, à l’hôpital d’Amqui

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent croit pouvoir annoncer l'embauche de deux spécialistes d'ici la fin de l'année à l'hôpital d'Amqui.

Le Dr Carvalho affirme que les discussions vont bon train avec un anesthésiologiste et un radiologiste.

Si les résultats de ces discussions sont positifs, il ne restera plus qu'un poste d'anesthésiologiste à combler. Au niveau de la radiologie, on a un parrainage avec un médecin étranger qui suit son cours. Au niveau de l’anesthésiologie, on a aussi amorcé un processus de parrainage récemment avec une candidate qui était intéressée, mais le tout est en cours d’analyse et ça progresseprécise-t-il.

On ne peut pas vraiment s’avancer sur l’échéancier exact, mais si tout va comme prévu au courant de la prochaine année, on devrait avoir des nouvelles positives à ce niveau-là.

Dr Jean-Christophe Carvalho, directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Récemment, la CISSS a annoncé que le projet de décentralisation des opérations en dentisterie de l'est du Bas-Saint-Laurent vers l'hôpital d'Amqui allait bon train.

Bas-Saint-Laurent

Établissement de santé