•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Japon : difficiles réparations après les inondations

Deux hommes tentant de regrouper des débris dans une rue boueuse.
L'ouest du Japon a été fortement touché par des pluies diluviennes et des glissements de terrain. Photo: Reuters / Issei Kato
Reuters

Les agents municipaux travaillant dans la zone de l'ouest du Japon frappée la semaine dernière par la plus grave catastrophe météorologique en 36 ans avaient toujours des difficultés à réparer les systèmes d'alimentation en eau, car les températures dépassent les 30 °C.

La région a d'abord été touchée il y a huit jours par des pluies torrentielles qualifiées d'« historiques » par l'Agence météorologique japonaise, précipitations qui ont ensuite provoqué des inondations et des glissements de terrain. En plus des 204 morts, des dizaines de personnes sont encore portées disparues.

Plus de 70 000 militaires, policiers et pompiers ont été mobilisés afin de chercher d'éventuels rescapés et sortir les dépouilles des débris.

« Nous avons besoin que l'eau soit rétablie », a déclaré Hiroshi Oka, un habitant de 40 ans du district de Mabi, l'un des endroits ayant le plus souffert des intempéries.

Dans la ville de Kurashiki, plus de 200 000 personnes sont privées d'eau depuis une semaine.

Nous avons juste un mince filet d'eau et nous ne pouvons ni nous laver les mains ni tirer la chasse.

Hiroshi Oka, résident d'une région touchée par les inondations

L'alimentation en eau a été restaurée dans certaines parties du district, a dit un responsable à Reuters, tout en ajoutant qu'il n'était pas en mesure de dire quand le retour à la normale serait complet étant donné que les ingénieurs n'ont pas encore repéré toutes les ruptures dans les canalisations.

La montée des températures fait craindre pour la santé des habitants de la région, dont beaucoup sont encore hébergés dans des centres d'évacuation temporaires. Ils pourraient souffrir de coups de chaleur ou de maladies liées à la détérioration de l'hygiène.

Le secrétaire général du gouvernement, Yoshihide Suga, a exhorté les gens à prendre des précautions à la fois contre la chaleur et contre de nouveaux orages.

« Tout le monde doit être bien conscient de la possibilité de nouveaux glissements de terrain », a-t-il dit lors d'un point presse.

La plupart de ces décès sont à déplorer parmi des communautés dans des plaines inondables ou à flanc de montagne qui avaient été épargnées pendant des décennies par les intempéries.

Mais des conditions météorologiques extrêmes frappent le Japon à intervalles de plus en plus réguliers ces dernières années, ce qui ne manque pas de soulever des questions sur l'impact du réchauffement climatique.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe, qui s'est rendu à Kurashiki jeudi, a l'intention de visiter d'autres zones touchées par les intempéries vendredi et au cours de la fin de semaine.

Incidents et catastrophes naturelles

International