•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La marijuana nuit aux embryons de poissons

Mains d'une femme roulant une cigarette de marijuana.
Une étude de l'Université de l'Alberta prévient que la prise de cannabis pourrait nuire aux femmes enceintes. Photo: Getty Images / Instants

La marijuana nuit au développement des embryons de poissons-zèbres, selon des chercheurs de l'Université de l'Alberta.

Les chercheurs ont fait tremper des œufs de poissons-zèbres dans une solution contenant du tétrahydrocannabinol (THC) et du cannabidiol (CBD), deux ingrédients actifs du cannabis pour mieux comprendre l'effet que la consommation de marijuana peut avoir durant la grossesse chez l'humain.

Ils ont trouvé que les oeufs trempés dans la solution éclosent plus tardivement, ont des rythmes cardiaques plus lents et que leur taux de survie est moins élevé.

« Moins de 30 % des embryons ont survécu à une forte dose de THC, comparativement à 70 % pour le groupe contrôle », explique l’auteur de l’étude et professeur de biologie de l’Université de l’Alberta, Declan Ali.

Un poisson-zèbre.Une étude de l'Université de l'Alberta montre que la prise de cannabis nuit au développement des embryons de poissons-zèbres. Photo : iStockphoto

Un résultat inquiétant, d'autant plus que les oeufs n'ont été exposés au cannabis que quelques heures au début de la période de gestation. Le chercheur s’inquiète des implications pour les femmes qui consomment du cannabis durant une courte période, durant les premières semaines de la grossesse.

C’est préoccupant, surtout qu’elles pourraient consommer une grande quantité de cannabis avant même de savoir qu'elles sont enceintes

Declan Ali, professeur de biologie de l'Université de l'Alberta

Il nuance toutefois son propos, notant qu’il est impossible de dresser un parallèle direct entre les cellules humaines et celles des poissons, mais affirme que les embryons de poissons-zèbres employés pour l'étude ont plusieurs similitudes avec les embryons humains.

Il espère qu'avec la légalisation du cannabis à usage récréatif, il sera possible de faire davantage de recherches afin de mieux conseiller les femmes enceintes.

Alberta

Santé physique et mentale