•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Protection des baleines : une entreprise touristique doit revoir ses activités

Deux plongeurs nagent tout près d'une baleine.
Nager si près des baleines est maintenant interdit. Photo: Ocean Quest Adventures

L'interdiction du ministère des Pêches et des Océans (MPO) de s'approcher à moins de 100 mètres des mammifères marins force une entreprise touristique de Terre-Neuve à mettre un terme à l'une de ses excursions.

La compagnie Ocean Quest Adventures n’organise pas que des croisières d’observation des mammifères marins, elle offre aussi de sauter à l’eau pour nager en compagnie des baleines.

Mais cette activité hors du commun a dû être annulée jeudi, à la suite du nouveau règlement du MPO.

Une expédition a tout de même été organisée avec les touristes, dont certains avaient réservé leur place plus de six semaines à l’avance.

Toutefois, ils n’ont pu qu’observer les mammifères marins à distance, tel que c’est dorénavant permis.

Trois plongeurs nagent près d'une baleine à la surface. Des touristes attendaient de pouvoir vivre une telle expérience. Photo : Ocean Quest Adventures

Des touristes pris de cours

Plusieurs touristes étaient déçus de cette nouvelle réglementation jeudi, puisqu'elle les force à annuler subitement une activité attendue de leurs vacances.

J'ai réservé cette excursion il y a un mois et demi et ça allait être le clou de mes 10 jours de vacances ici

Jamie Rice, un touriste originaire de Calgary

La guide interprète Cateline Landry, s’est tout de même montrée compréhensive. « Il y a beaucoup d'autres pays qui ont des régulations similaires. »

Des touristes d'une croisière aux baleines regardent une baleine à bosse sauter hors de l'eau. Les croisières d'observations peuvent toujours avoir lieu, toutefois, elles doivent se soumettre à cette nouvelle réglementation. Photo : Ocean Quest Adventures

20 ans d’expéditions

L’entreprise Ocean Quest Adventures organise ce type d'expédition depuis plus de 20 ans.

Le propriétaire de la compagnie, Rick Stanley, déplore le fait que cette décision arrive en plein milieu de la saison touristique, sans avertissement.

Ça aurait été bien si on avait reçu un avis pour se préparer.

Rick Stanley, propriétaire Ocean Quest Adventures

« Cette nouvelle réglementation fait en sorte que notre expédition est contre la loi. Nous allons arrêter parce que nous ne voulons pas avoir de problèmes », ajoute-t-il ensuite.

Des bélugas s'approchent d'un homme sur sa planche à rame à Ingonish, en Nouvelle-Écosse.Des bélugas s'approchent d'un homme sur sa planche à rame à Ingonish, en Nouvelle-Écosse. Photo : Levon Drover

Une décision applaudie par un scientifique

Le directeur du Whale Release and Strandings voit d'un bon oeil la décision de Pêche et Océan de restreindre l'approche des mammifères marins.

« Les personnes dérangent de plus en plus les baleines. Ils foncent sur elles avec les [motomarines] et avec d'autres bateaux rapides », explique-t-il.

Quant Ocean Quest Advendures, elle assure que ses pratiques ont toujours été respectueuses envers les mammifères marins.

L'entreprise cherchera dorénavant à offrir un nouveau type d'excursions à ses clients

Terre-Neuve-et-Labrador

Économie