•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'organisation d'H2O se retrousse les manches et promet une édition réussie

Les techniciens s'affairent aux derniers préparatifs.
Les techniciens s'affairent aux derniers préparatifs. Photo: Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Sur le site du Festival H2O d'Amos, c'est l'effervescence à quelques heures du lancement des activités. Il faut beaucoup de préparatifs et de logistique pour organiser l'événement, qui attire chaque année en moyenne 54 000 personnes.

Un texte de Boualem Hadjouti

Cette année, l'annulation du spectacle d'ouverture d'Éric Lapointe a donné des sueurs froides aux organisateurs.

Ils demeurent toutefois confiants que cette édition sera une réussite.

Ceux qui ont suivi les péripéties, hier on a remanié puis grâce à nos partenaires, on a une offre de qualité.

Richard Deshaies, président d'H2O

Le président Richard Deshaies assure que l'absence d'Éric Lapointe n'aura pas de répercussions sur le festival.

« Les gens ont reconnu qu'on s'est retournés rapidement puis qu'on a offert un plan B, je ne dirais pas un plan B, c'est un plan A de qualité avec LeBoeuf-Deschamps, Bodh'aktan et Jonas qui était déjà là », dit-il.

Richard Deshaies, président du Festival H2O.Richard Deshaies, président du Festival H2O Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Les organisateurs ont mis les bouchées doubles pour offrir une programmation de qualité aux festivaliers.

Il y a entre autres la scène d'envergure, la même qui est utilisée aux Francofolies de Montréal, explique le directeur technique, Yannick St-Amand.

Yannick St-Amand, directeur technique du Festival H2O.Yannick St-Amand, directeur technique du Festival H2O Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

« Elle nous offre un plafond plus élevé, une charge d'accrochage plus importante, au lieu d'être quatre gars et quatre heures pour la monter, ça prend huit gars et environ huit heures pour la monter, donc c'est quand même beaucoup plus imposant que ce que nous avions par le passé, mais ça nous donne vraiment un visuel, et la possibilité d'accrocher les écrans LED, donc au niveau de l'aménagement et de la structure, on est vraiment bonifié », explique-t-il.

Près de 350 bénévoles travaillent pour assurer le bon déroulement des activités.

Cette année encore, les jeunes de la Maison des Jeunes d'Amos seront présents, malgré la perte de leur local dans un l'incendie lundi dernier.

« Chaque année, on participe à H2O, c'est d'autant plus important de participer cette année parce qu'on a besoin d'une cohésion de groupe, de passer un moment ensemble, ça va être important », fait savoir la coordonnatrice de la Maison des jeunes, Kate Dessureault.

Les organisateurs croient pouvoir battre le record de 54 000 entrées au festival.

Abitibi–Témiscamingue

Musique