•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démolition imminente des bureaux de l’ancienne papetière Fraser

Devant le vieil édifice sont stationnés quelques camions.
L'ancien bureau de la papetière Fraser, aujourd'hui Twin Rivers, sera bientôt démoli. Photo: Radio-Canada

L'usine Twin Rivers à Edmundston s'apprête à tourner une page de son histoire. Un bâtiment désaffecté qui a autrefois servi de bureau à plus d'une centaine de travailleurs sera bientôt démoli, mais un grand travail de décontamination doit être effectué auparavant.

Un texte de Kassandra Nadeau-Lamarche

Le paysage du centre-ville d'Edmundston changera dans les prochaines semaines. Le bâtiment qui servait autrefois de bureau pour la papetière Fraser, aujourd'hui Twin Rivers, sera mis à terre. La démolition est prévue depuis un bon moment puisqu’il est inoccupé depuis près de 20 ans. Le directeur des opérations de l’usine d’Edmundston, Roland Léger, explique que la décision officielle de procéder à la démolition de l’édifice a été prise en 2017.

Importante opération de décontamination

Devant l'entrée principale, une affiche interdit d'entrer dans l'édifice.Le vieil édifice contient une importante quantité d'amiante. Photo : Radio-Canada

La semaine passée, les équipes s’affairaient à préparer l’édifice. Mais avant de pouvoir procéder à la démolition, une importante opération de décontamination doit avoir lieu. Le bâtiment contient en effet une importante quantité d’amiante, ainsi que des traces de plomb et de mercure. Comme il s'agit d'une opération délicate, la décontamination devra s'étendre sur plusieurs mois.

« Il va falloir aller dans chaque site, prendre les contaminants, mettre ça dans des sacs appropriés, puis disposer de ce matériel-là sécuritairement », explique M. Léger.

Un effondrement qui complique les choses

Une usine désaffecté de Twin River à Edmundston s'est effondrée sous le poids de la neige. Une partie du toit s'est affaissée en mars dernier. Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

La construction de certaines parties de la bâtisse date du début des années 1900. Abandonné depuis le début des années 2000, le bâtiment a commencé à dépérir.

En mars dernier, la neige et le mauvais état du bâtiment ont eu raison d’une partie de celui-ci qui s’est effondrée. Cet effondrement a rendu la tâche de la démolition plus difficile et a affaibli la partie adjacente restée debout. Il n’est donc plus sécuritaire pour les équipes de décontamination d’y circuler. Elle devra être démolie. « On n'aura pas la chance de décontaminer le site avant, donc certainement qu'on va prendre des précautions nécessaires pour faire en sorte que ce soit fait de façon sécuritaire ».

Pour l'instant, aucun plan n'a été fait quant à ce qui adviendra du terrain après la démolition, qui devrait être finalisée autour du mois de novembre. La direction de l'usine aimerait quand même essayer de préserver certaines parties du bâtiment pour en faire un monument.

Nouveau-Brunswick

Société