•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Vire-Vent, un espace de jeu intérieur pour les enfants en Matanie

Enfants qui jouent
Un module de jeu qui fera certainement fureur. Les plus petits ont aussi leur coin plus tranquille. Photo: Radio-Canada / B
Radio-Canada

Le parc de jeu intérieur Vire-Vent de la Matanie ouvrira samedi, au centre commercial les Galeries du Vieux Port. Cet espace de jeu pour les enfants vise à donner aux enfants le goût de bouger. Le projet est rendu possible grâce au budget participatif de la Ville de Matane.

Un texte de Brigitte Dubé

Il est né dans la tête de mamans qui voulaient avoir une alternative en cas de pluie ou de temps trop froid pour jouer dehors.

Mais, selon la présidente du conseil d’administration, Catherine Berger, le Vire-Vent va beaucoup plus loin.

Le lieu qu’on imagine, dit-elle, c’est vraiment l’équivalent d’un parc extérieur, c’est-à-dire un endroit où les familles se rassemblent, où les parents discutent entre eux, un lieu de mixité sociale, un endroit qui travaille le sentiment d’appartenance aussi.

Catherine Berger espère aussi que le Vire-Vent deviendra un bon moyen d’intégration pour les nouvelles familles issues de l'immigration.

Des enfants coupent le ruban d'inauguration.Les petits ont pu couper le ruban traditionnel. Photo : Radio-Canada / B

Un coin détente est aménagé pour les parents et les grands-parents ainsi qu’un espace pour les fêtes. Des ateliers thématiques seront aussi offerts aux parents et aux enfants.

Le Vire-Vent est accessible à faible coût et des cartes prépayées sont offertes aux familles à faible revenu. Le projet crée un emploi à temps plein et un emploi à temps partiel.

Un espace qui réagit aux pas des enfants, avec des images changeantes.Un espace qui réagit aux pas des enfants, avec des images changeantes. Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Le budget du Vire-Vent avoisine les 100 000 $. La majorité du financement, soit 70 000 $, provient du budget participatif de la Ville de Matane.

Les instigatrices du projet ont aussi pu compter sur l’aide du milieu, de citoyens et des députés fédéral et provincial. Une campagne de sociofinancement a aussi permis de boucler le financement.

Le budget participatif est de 200 000 $ par année. Le reste des fonds a été alloué à un projet d’aire de détente au parc des Îles. Il sera inauguré à la fin du mois d’août.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, se réjouit de voir que l’idée du budget participatif a inspiré d’autres villes comme Sainte-Anne-des-Monts et Rimouski.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Divertissement