•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un iceberg faisant la moitié de l'île de Manhattan s'est détaché du Groenland

Des montagnes, toutes enneigées, sont photographiées des airs. Elles sont parfois séparées par une bande de glace.
Un glacier vu entre des montagnes sur la côte est du Groenland le 12 mars 2018. Photo: Reuters / Lucas Jackson

Un immense morceau de glace, dont la superficie équivaut à la moitié de l'île de Manhattan, s'est détaché du glacier du Groenland à la fin du mois de juin.

« C'est un très gros grondement qui a résonné à travers le fjord, alors que divers morceaux de glace commençaient à se briser », a relaté la scientifique canadienne Denise Holland, qui a filmé la scène.

Son mari et elle faisaient partie de l'équipe de chercheurs de l'Université de New York qui étaient sur place.

Dans la vidéo, on peut voir d'impressionnants blocs de glace se désagréger, tandis que l'eau s'agite autour. Puis un gros fragment, d'une hauteur d'un demi-kilomètre, se détache et commence à voguer vers l'océan, laissant derrière lui plusieurs débris.

Le détachement de cet iceberg est l'un des plus importants phénomènes de vêlage filmé. Lors de cette désagrégation, entre cinq et huit milliards de tonnes de glace ont disparu.

Ce genre d'événements inquiète grandement les glaciologues et les climatologues quant à la montée du niveau de l'océan. La vidéo qu'a tournée Mme Holland pourrait toutefois aider les scientifiques à mieux prévoir la variation du niveau de l'océan.

En moyenne, le Groenland perd entre 200 et 250 milliards de tonnes de glace chaque année. Il s'agit d'une forte augmentation par rapport aux années 1990, où environ 50 milliards de tonnes disparaissaient chaque année.

La fonte du Groenland élève le niveau de l'océan de 3,5 mm par an.

Selon les informations de Nicole Mortillaro, de CBC

Avec les informations de CBC

Changements climatiques

Environnement