•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chaque jour, trois objets mystérieux sont repérés dans le ciel canadien

Montréal est la capitale canadienne de l'observation d'ovnis au Canada.

En 2017, 1101 phénomènes inexpliqués, majoritairement des points lumineux, ont été répertoriés au Canada.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Dans son rapport annuel, l'Étude canadienne sur les objets volants non identifiés fait état de 1101 signalements en 2017, dont près de la moitié concernent uniquement la province du Québec. Pour l'auteur de l'étude, Chris Rutkowski, cela démontre que les Canadiens sont nombreux à vouloir croire à l'existence d'une autre forme de vie.

Un texte de Barbara Gorrand

Dans la vie de tous les jours, Chris Rutkowski est responsable des communications à l’Université du Manitoba. Mais, le soir venu, il devient « Monsieur ovni », auteur de plusieurs livres sur les phénomènes inexpliqués au Canada et l’un des experts nationaux en la matière.

Sa fascination pour le ciel et ses mystères remonte aux années 1970, alors qu’il n’était qu’un élève du secondaire.

« À cette époque, il y avait beaucoup de signalements de phénomènes étranges au Manitoba, se souvient-il. Mon intérêt a grandi lorsque j’étudiais l’astronomie à l’université parce que beaucoup de personnes contactaient le département pour tenter de comprendre ce dont ils étaient témoins. Les professeurs étaient formels : les ovnis n’existent pas. »

Alors, Chris Rutkowski a décidé de compiler ces témoignages en se rendant de ferme en ferme, au Manitoba et en Saskatchewan.

« Et certains récits me laissaient perplexe parce que je ne pouvais les expliquer par les étoiles, les planètes ou les aéronefs », poursuit-il.

Après quelques publications, Chris Rutkowski a donc fondé le Centre de recherches en ovniologie du Manitoba, qui publie des données analytiques chaque année depuis 1989 en se basant sur des données officielles comme Transports Canada ou celles qu'on trouve sur les sites spécialisés.

Un homme examine un livre dans un parc. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chris Rutkowski qui écrit sur la science en plus d'être ufologue, et enquêteur paranormal.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhard

Le rapport pour l’année 2017 confirme une tendance observée depuis cinq ans.

« Le nombre de ces signalements dépasse à nouveau 1100. On pourrait penser que les gens se lasseraient de ces phénomènes, mais non, l’envie de croire que nous ne sommes pas seuls est la plus forte », interprète le spécialiste.

Le ciel du Québec particulièrement touché

Mais si, habituellement, c’est en Ontario et en Colombie-Britannique que ces phénomènes sont le plus souvent observés, les 518 faits signalés au Québec donnent à cette seule province 47 % des observations canadiennes.

En grande majorité, les témoins font état de points lumineux dans le ciel.

Toutefois, leur précision va parfois jusqu’à décrire des formes de boomerang, des positions stationnaires, voire des boules de feu.

Méthode de vérification

Chris Rutkowski croise ensuite ces données avec les plans de vol aériens, les cartes du système solaire et les données astronomiques pour expliquer l’origine de ces phénomènes.

« La plupart se révèlent être très conventionnels : une planète, une météorite, un aéronef », reprend le scientifique. « Seuls 8% sont inexpliqués, et parmi ceux-là, 1 % seulement est considéré comme très étrange », ce qui représente une dizaine de cas chaque année.

« Ce qui ne veut pas dire obligatoirement que l’on doive les expliquer comme provenant d’une autre planète, simplement comme un objet dans le ciel que l’on ne peut expliquer », précise encore Chris Rutkowski.

Un dessin en noir et blanc représente une autocaravane, des arbres et la trajectoire d'un objet volant non identifié.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le croquis dessiné par les témoins d'une phénomène étrange, le 23 octobre 2017 à Rimouski au Québec, décrit un objet en forme de donut.

Photo : Étude 2017 du Centre de recherche canadien sur les ovnis

Mais, le plus étrange dans cette histoire, c’est que « Monsieur ovni » n’a jamais été témoin d’un quelconque phénomène étrange.

« Non, je n’ai moi-même jamais vu d’ovni! Ce qui me fascine, c’est d’analyser pourquoi les gens croient que les extraterrestres sont parmi nous. En tant qu’astronome, je pense qu’il y a probablement une forme de vie quelque part ailleurs dans l’Univers, mais que cette forme de vie vienne nous rendre visite en pilotant des ovnis, c’est une autre histoire. »

Manitoba

Astronomie