•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau sentier au Parc des Pionniers de Baie-Comeau

Un groupe d'individu qui coupent un bandeau rouge.
De gauche à droite: Martin Beaulieu, dg., caisse populaire Desjardins de Hauterive, Yves Montigny, maire de Baie-Comeau, Marie-Claude Ouellet, présidente du Comité ZIP Rive Nord de l'Estuaire, Marie Karine Maltais, dg., Comité ZIP Rive Nord de l'Estuaire, Caroline Charest, coordonnatrice de la Société des Parcs, et Dominic Martin, chef des communications pour Alcoa Photo: Radio-Canada / Olivier Roy Martin
Radio-Canada

Le nouveau sentier du Parc des Pionniers de Baie-Comeau amène les marcheurs dans un écosystème « ultra productif » aménagé par le Comité Zip de la Rive-Nord de l'Estuaire. L'organisme rappelle que l'endroit n'était qu'un dépotoir à résidus de papiers industriels il y a environ cinquante ans.

Un texte d'Olivier Roy Martin

Par endroits, sous le sentier de 500 mètres de long, des résidus forestiers reposent toujours sous un épais remblai qui constitue la base du Parc des Pionniers, selon le chargé de projet au comité ZIP Sébastien Bélanger Deschênes.

Aujourd'hui, ce qu'on présente, c'est vraiment une approche pour réparer ce qu'on pourrait considérer comme des erreurs [...] qui ont été faites dans le passé. C'est vraiment une belle histoire de réhabilitation écologique du Parc des Pionniers.

Une montagne de résidus de papiers près du fleuve. Les résidus issus de la fabrication du papier encombraient les rives dans les années 1930. Photo : Société historique de la Côte-Nord

On l'a fait main dans la main avec des partenaires industriels

Sébastien Bélanger Deschênes, chargé de projet au comité ZIP

Un projet issu d'une consultation citoyenne

L'idée d'aménager le secteur nord-ouest du Parc des Pionniers provient d'une consultation citoyenne appelée « Ma Ville Ma Voix », en 2015.

Le Comité ZIP tente de mener à bien ce projet depuis presque deux ans, selon la directrice générale Marie Karine Maltais.

On est allé voir quels étaient les besoins, ce que la population désirait. Après quoi, on a eu la confection d'un comité de travail pour ensuite leur soumettre notre devis et ils ont accepté. Tout ça a cheminé au fil des années et nous permet aujourd'hui d'avoir ces beaux travaux-là.

Pour que la nature reprenne ses droits

Pour favoriser l'apparition d'un écosystème varié, le comité ZIP a installé une vingtaine de cabanes à oiseaux, des cabanes pour les chauves-souris ainsi que des abris pour les petits mammifères et les amphibiens.

Une boîte noire accrochée à un arbre. Un abri pour chauves-souris. Photo : Radio-Canada / Olivier Roy Martin

Des centaines d'arbres plantés

L'intervention de l'organisme ajoute plus de 700 arbres et arbustes dans le nord-ouest du Parc des Pionniers.

Ça fait partie de notre démarche de développement durable, indique Sébastien Bélanger Deschênes. C'est de faire un projet qui va profiter autant à la population qu'à la pérennité de notre occupation du territoire. Ça passe par un écosystème sain qu'on peut observer pour notre plaisir, mais aussi qui va contribuer à nous nourrir puis à l'équilibre de l'écosystème qui nous permet de vivre sur terre.

Un chemin qui semble mener au fleuve. Le nouveau sentier du Parc des Pionniers offre des points de vue sur le fleuve. Photo : Radio-Canada / Olivier Roy Martin

Le comité ZIP de la Rive-Nord de l'Estuaire affirme que les coûts pour l'aménagement du sentier et des autres aménagements totalisent plus de 90 000 $. Le fonds aluminerie de Baie-Comeau pour des communautés durables finance la majeure partie du projet.

Côte-Nord

Société