•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La légende du loup de Lafontaine

Le Festival du Loup a lieu du 11 au 13 juillet à Lafontaine.

Le Festival du Loup a lieu du 11 au 13 juillet à Lafontaine.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Radio-Canada

Le 16e Festival du loup s'est ouvert jeudi soir. Mais d'où vient la légende du loup, qui a été si rassembleuse pour les membres de la communauté franco-ontarienne de Lafontaine? L'histoire continue de se transmettre, de génération en génération.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

Il y a de ça une centaine d'années, un loup rodait dans le village de Lafontaine et aurait fait beaucoup de ravages.

Plusieurs animaux de ferme, comme des veaux et des moutons, disparaissaient, explique un conteur de la région, Basile Dorion, et les gens avaient peur de sortir de leur résidence.

La légende du loup remonte à plusieurs décennies.Agrandir l’image

La légende du loup remonte à plusieurs décennies.

Photo : Archives / Avec la permission de la Meute culturelle de Lafontaine

Les gens avaient peur de sortir le soir. Le curé était inquiet. Il n’y avait quasiment plus de mariages!

Basile Dorion, conteur de Lafontaine

Le curé de l’époque, Thomas Marchildon, s’est inspiré de l’histoire pour en écrire un récit, publié en 1955 par la Société historique du Nouvel-Ontario.

Ce serait Théophile Brunelle qui aurait tué le loup.

Mais le mystère plane explique la directrice de la Meute culturelle de Lafontaine, Joëlle Roy, car il y a deux et peut-être même trois fusils dans le village qui auraient apparemment été utilisés pour tuer le loup.

Tout ça démontre qu’il y a une grande appartenance à cette histoire. Les gens se la sont appropriée. Il y a cette vitalité dans la communauté.

Joëlle Roy, directrice, Meute culturelle de Lafontaine

La légende est devenue si marquante, que le Festival du Loup a été créé.

Pendant trois jours, lors de la troisième fin de semaine de juillet, des visiteurs de partout en Ontario se rendent au village de Lafontaine à l’occasion du festival qui met en vedette différents conteurs et artistes locaux.

La programmation inclut aussi des activités pour les jeunes et un concours de hurlements qui vient clôturer le tout.

Le conteur de la région Basile Dorion racontera la légende du loup à plusieurs reprises lors des festivités du vendredi.

Basile Dorion, un conteur de Lafontaine

Basile Dorion racontera la légende du loup à plusieurs reprises lors du festival.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Damien Robitaille en spectacle vendredi

En cette 15e édition, la communauté célèbre le retour de l’auteur-compositeur-interprète originaire de Lafontaine, Damien Robitaille. Il sera en spectacle vendredi soir au pavillon Robert Robitaille.

Il avait été de la fête il y a cinq ans, lors du 10e festival.

Chaque année, l’événement attire environ 2000 festivaliers.

La directrice de la Meute culturelle de Lafontaine, Joëlle Roy, dit s’attendre à un nombre plus élevé cette année, notamment en raison de la présence de « Damien qui fait déplacer des gens ».

Place aux jeunes

Le premier camp artistique du Festival du Loup a débuté lundi. Des ateliers de photo et vidéo et des arts du cirque sont donnés.

Le premier camp artistique du Festival du Loup a débuté lundi. Des ateliers de photo et vidéo et des arts du cirque sont donnés.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Une des nouveautés cette année est le camp artistique du festival qui se déroule toute la semaine.

De plus, il y aura davantage d’activités pour les jeunes au cours des festivités de la fin de semaine alors qu’une partie de la programmation leur sera dédiée vendredi et samedi.

Toronto

Culture