•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marissa Shephard porte en appel sa condamnation pour meurtre prémédité

Marissa Shephard est derrière les barreaux depuis mars 2016.
Marissa Shephard est derrière les barreaux depuis mars 2016. Photo: GRC
Radio-Canada

Marissa Shephard, condamnée à la prison à vie pour avoir participé au meurtre de Baylee Wylie, à Moncton, au Nouveau-Brunswick, interjette appel.

La jeune femme de 23 ans a reçu sa peine le 22 juin dernier et n'a pas de possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Son avocat, Gilles Lemieux, avait déclaré à la fin du procès que sa cliente ferait appel.

Elle a rempli les documents nécessaires le jour même. Ils ont été déposés à la Cour d'appel du Nouveau-Brunswick le 25 juin.

Toutefois, aucune signature d'avocat n'apparaît sur ces documents, ce ne sera pas Gilles Lemieux qui la représentera si l'appel est accepté.

La procureure Kathryn Gregory s'occupe de l'appel de Marissa Shephard pour le moment, mais elle a dit ne pas être en mesure de commenter l'affaire.

« La Couronne donnera réponse à cet appel en cour », a-t-elle dit.

Dans le formulaire de demande d'appel, Marissa Shephard demande à ce qu'un autre juge soit affecté à la cause si l'appel est accepté.

Le juge aurait « erré en droit », selon Marissa Shephard

Selon elle, le juge Zoël Dionne de la Cour du Banc de la Reine aurait « erré en droit en appliquant incorrectement la loi » lorsqu'il a accepté comme preuve le témoignage vidéo de Devin Morningstar à la police.

Devin Morningstar a aussi été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Le jeune homme ayant refusé de témoigner, l'avocat de Marissa Shepard n'avait donc pas pu l'interroger.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers