•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des règlements plus stricts contre le tabac et le cannabis à Edmonton

Une femme fume une cigarette
Il sera notamment interdit de fumer au parc Hawrelak, au parc Fort Edmonton et au zoo d’Edmonton. Photo: Radio-Canada / Radio-Canada
Radio-Canada

Les fumeurs, que ce soit de tabac ou de cannabis, feront face à de nouvelles restrictions à Edmonton une fois la consommation de marijuana à usage récréatif légalisée en octobre. Il sera interdit de fumer dans près de 70 % des parcs de la ville.

Le règlement adopté mardi par le conseil municipal interdit de fumer dans les lieux publics où on retrouve des installations destinées aux enfants, comme des aires de jeu ou des terrains sportifs.

Ces nouvelles restrictions ont été adoptées au terme d’un long débat au conseil municipal d’Edmonton. Sept conseillers contre six se sont prononcés en leur faveur, dont le maire, Don Iveson.

La première version du règlement prévoyait l’interdiction de fumer à 30 mètres des terrains de jeu.

Conséquence de ces changements, il sera notamment interdit de fumer au parc Hawrelak, au parc Fort Edmonton et au zoo d’Edmonton.

« Je pense qu’on va se retrouver dans une situation où bon nombre de gens n’auront pas le choix d’enfreindre la loi, se désole le conseiller municipal Tony Catarina, un des six à s’être prononcés contre le règlement. On cherche au contraire à légaliser le cannabis. Cela n'a pas de sens, selon moi. »

Sa collègue Sarah Hamilton croit que le conseil municipal outrepasse ses pouvoirs.

Ce qui m’inquiète, c’est que nous légalisons l’achat, la possession, mais nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer que la consommation demeure illégale.

Sarah Hamilton, conseillère municipale

Le nouveau règlement force également les fumeurs de cigarettes à s’éloigner des portes d’édifices, des terrasses et des arrêts d’autobus. La distance minimale était auparavant fixée à 5 mètres. Elle passera à 10 mètres pour le cannabis, tout comme pour le tabac.

« C’est en effet plus restrictif, admet le conseiller Michael Walters, mais je pense que cela a plus de sens d’avoir la même réglementation pour tous les types de fumeurs. »

L’an dernier, l'Edmonton Transit Service a remis plus de 700 constats d’infraction à des fumeurs, et les agents de la paix de la Ville en ont remis 300. La Ville estime qu’il faudra 8 employés à temps plein pour faire respecter le nouveau règlement. L’amende pour avoir fumé dans une zone interdite est de 250 $.

Alberta

Politique municipale