•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des orages violents ont causé des dégâts dans la Péninsule acadienne

Plusieurs cellules orageuses se déplacent à travers le Nouveau-Brunswick. Notamment, un orage violent dans les environs de Caraquet se dirige vers l'est-nord-est à 60 km/h. Selon le radar, l'orage s'accompagne de rafales à plus de 90 km/h et possiblement à plus de 140 km/h.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des orages violents qui ont déferlé sur une partie du Nouveau-Brunswick, mardi, ont endommagé plusieurs propriétés dans la Péninsule acadienne.

Kathy Casavant a été surprise de voir un transformateur électrique éclater, vraisemblablement sous l'effet de la foudre. L'incident s'est produit dans la rue devant son lieu de travail, à Lamèque.

Des orages ont causé des dégâts mineurs dans la Péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick, mardi.

« [L’éclair] nous est tombé vraiment dans le visage, dans le poteau de téléphone, le transformateur. C’est rare qu’on peut poigner ça live, mais on l’a filmé direct devant nous. Ça, c’était vraiment surprenant », dit-elle.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La maison de Louis Ludger Larocque, à Cap-Bateau, a été endommagée par la grêle.

Photo : Gracieuseté de Louis Ludger Larocque

« J’ai déjà vu des choses qui brassent, mais être dedans comme on a été dedans hier. On a déjà vu quelque chose qui passe proche de nous, mais hier on était vraiment dedans. Filmé comme on a filmé, c’était incroyable. On a [tremblé] longtemps hier soir », ajoute Mme Casavant.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jonathan Larocque a ramassé quelques grêlons imposants.

Photo : Gracieuseté de Jonathan Larocque

Plusieurs résidents signalent des dommages à leur maison, leur véhicule, leur jardin.

Des gens ont publié sur les réseaux sociaux des images de pluie abondante, de grêle, de gros grêlons ramassés dans leur cour et de dégâts causés par ces derniers.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un déluge s'est abattu sur Tracadie.

Photo : Marie-Ève Savoie

La foudre a momentanément plongé dans le noir quelques milliers d’abonnés de la société Énergie NB à certains endroits dans la province.

« Il y a eu une interruption de moins de 2 minutes dans la région de Harcourt/Moncton vers 19 h 10 hier soir touchant environ 6000 clients. Il y a eu une interruption entre 20 h 20 jusqu’à 2 h du matin pour environ 97 clients dans la région de Bouctouche et une autre interruption de 23 h 45 jusqu’à 2 h du matin pour environ 1192 clients dans la région de Bouctouche aussi », précise Marie-Andrée Bolduc, porte-parole d’Énergie NB.

Environnement Canada prévoyait des orages pouvant produire des rafales très fortes, des grêlons de la taille d'une pièce de 5¢ et de la pluie forte dans la Péninsule acadienne, la région Chaleur, le comté de Kent, la région de Grand-Sault et le parc national de Kouchibouguac.

Lors d'orages violents, de très fortes rafales peuvent endommager des bâtiments, déraciner des arbres et emporter de gros véhicules hors de la route. De la pluie forte par endroits est également possible. Tout orage qui se forme s'accompagne probablement de nombreux éclairs. La foudre tue ou blesse des Canadiens chaque année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !