•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une garderie temporaire pour poupons dès l'automne prochain pour les Madelinots

Trois fillettes jouent autour d'une table de salon.
Une dizaine de places pour poupons seront disponibles à l'automne prochain Photo: Getty Images

La Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine octroie une somme maximale de 22 000 $ pour l'établissement d'une pouponnière temporaire dans les locaux de La Rocaille à L'Étang-du-Nord. Une mesure qui vise à soutenir le CPE La Ramée.

Un texte d'Adrianne Gauvin-Sasseville

Cette subvention, qui provient du Fonds de développement des territoires de la Communauté maritime, tombe à point pour certains parents épuisés.

Le maire de la municipalité, Jonathan Lapierre, explique que cette somme vise à compléter l'aide financière déjà octroyée par Québec, qui ne permet pas de couvrir les frais liés aux travaux de ce projet transitoire. La Rocaille doit faire l'objet de certaines mises à niveau pour répondre aux exigences liées à l'établissement de garderie. Le bâtiment doit être restauré notamment pour assurer un accès sécuritaire, améliorer l'éclairage, installer une terrasse extérieure et des lavabos additionnels.

Nous jugeons que c’est un dossier prioritaire. Les familles ont besoin de places supplémentaires en garderie, particulièrement pour les poupons.

Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine
Le maire de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre.Le maire de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre. Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

« Le CPE La Ramée a demandé au gouvernement s'il pouvait ouvrir de façon temporaire le service poupon, jusqu'à ce que la nouvelle construction soit faite pour accueillir les 36 nouvelles places en 2020, raconte-t-il. Le Ministère accepte de financer les places poupons, mais ne finance pas les travaux qui sont nécessaires pour l'ouverture de la pouponnière temporaire et c'est à ça que va servir notre contribution financière non remboursable. »

La Communauté maritime veut répondre au manque à gagner de 30 000 $ pour aller de l'avant avec une garderie temporaire qui assurera la transition en attendant que l'agrandissement du CPE soit complété en 2020.

Une dizaine de places pour poupons seront disponibles dès l'automne 2018.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Société