•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt possible de se faire livrer du McDonald’s à Trois-Rivières

Panneau lumineux affichant le menu d'un restaurant McDonald's.
Menu affiché dans un restaurant McDonald's. Photo: Radio-Canada / Thomas Gerbet
Radio-Canada

Uber Eats a choisi Trois-Rivières comme quatrième ville québécoise pour déployer son service de livraison alimentaire. Si on ne connaît pas encore les restaurants locaux qui s'afficheront sur la plateforme, on sait déjà que les Trifluviens pourront se faire livrer du McDonald's à la maison dès que l'application sera disponible.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

McDonald's fait partie des grandes chaînes qui ont signé un partenariat avec Uber Eats pour la livraison de repas dans les villes où le service est offert.

Ainsi, les Trifluviens pourront se faire livrer des commandes du restaurant McDonald's, mais aussi de toutes les autres chaînes partenaires de Uber Eats. L'entreprise va aussi recruter des restaurateurs locaux qui veulent s’afficher sur la plateforme de l’entreprise et offrir la livraison de leurs produits.

Déjà disponible depuis un peu plus d’un an à Montréal et depuis quelques mois à Québec et à Gatineau, le service Uber Eats sera accessible à Trois-Rivières d’ici la fin du mois d’août.

On a eu de grandes réussites avec des villes de tailles semblables à Trois-Rivières ailleurs dans le monde.

Simon Brown, directeur général de Uber Eats pour l'est du Canada

Lorsque vous lancez l’application Uber Eats dans une ville où le service est offert, une sélection de restaurants s’affiche et permet de commander un repas qui sera livré en 30 minutes moyennant des frais de livraison de 5 $.

Le livreur Uber Eats peut se déplacer en voiture, en vélo ou en cyclomoteur.

Une main tenant une téléphone cellulaire qui affiche l'application Uber eatsUber eats lance son service de livraison de repas à Québec. Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

M. Brown affirme que les restaurateurs qui s'affichent sur la plateforme Uber Eats, même ceux qui offre déjà le service de livraison, ont noté une augmentation de leur chiffre d'affaires.

Une option intéressante

Le service Uber Eats interpelle beaucoup les propriétaires du restaurant Le Grec du secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières.

Le restaurant n’offre pas le service de livraison, faute de main-d’oeuvre principalement. Pourtant, la demande est tout de même importante, selon la copropriétaire, Ioanna Yannopoulos.

Le tiers de notre achalandage qui est la commande pour emporter. Les gens viennent chercher parce qu’on n’a pas de livraison.

Ioanna Yannopoulos, copropriétaire du restaurant Le Grec
Enseigne du restaurant Le Grec situé dans le secteur Pointe-du-Lac, à Trois-Rivières.Le restaurant Le Grec est situé dans le secteur Pointe-du-Lac, à Trois-Rivières. Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Certains restaurateurs de Trois-Rivières à qui nous avons parlé soulèvent certains doutes quant à l’efficacité de ce service, mais ils sont tout de même curieux et manifestent une grande ouverture d’esprit. Surtout en cette période où de pénurie de main d’oeuvre.

Des restaurateurs qui offrent déjà la livraison voient le service Uber Eats comme un complément.

L’Association des restaurateurs du Québec (ARQ) considère que Uber Eats est une belle opportunité pour les propriétaires de restaurants d’aller chercher une clientèle plus jeune.

Selon un sondage de l’ARQ, dont les résultats ont été publiés en mai, les Québécois sont en général peu enclins à utiliser une application pour commander en livraison, à l’exception des jeunes âgés de 18 à 24 ans.

Après Trois-Rivières, Uber Eats a l’intention de déployer son service de livraison alimentaire à Sherbrooke et à Lévis. L'objectif de l'entreprise est de rendre le service disponible pour le plus grand nombre de gens au Québec.

Mauricie et Centre du Québec

Entrepreneuriat