•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des restes humains d’une seconde femme découverts à Oshawa

Cinq portraits d'une femme sur un carton blanc.
La police de la région de Durham avait monté quelques photos de la victime pour sa présentation. Photo: La Presse canadienne / Christopher Katsarov
Radio-Canada

La police régionale de Durham affirme avoir identifié un deuxième ensemble de restes humains découverts dans la même maison d'Oshawa où les restes de Rori Hache avaient été découverts en janvier. Le torse démembré de Rori avait déjà été repêché dans le lac Ontario en novembre 2017.

La victime aurait eu 19 ans lundi. Sa mère, Shannon Dionne, qui a assisté au point de presse de la police à Whitby, a remercié les citoyens qui la soutiennent dans cette épreuve depuis la disparition de sa fille en septembre 2017. « Rori était forte, belle et intelligente, elle avait du caractère, elle nous manque tous. »

Une femme parle aux journalistesShannon Dionne, la mère de Rori Hache Photo : Radio-Canada

Mme Dionne était en outre sous le choc d'apprendre que le suspect qui a été arrêté relativement à la mort de sa fille ait pu être responsable de la disparition et de la mort d'une autre femme.

Adam Strong, 45 ans, n'est toutefois accusé que d'un chef d'outrage envers un cadavre humain. Mme Dionne ne comprend pas les raisons pour lesquelles la police tarde à déposer des accusations de meurtre contre lui. « Ma fille a subi les tortures pires qui soient », explique-t-elle. La police affirme qu'il est encore trop tôt dans l'enquête pour déposer d'autres accusations dans cette affaire.

Nouvelles découvertes

Un pêcheur avait découvert un torse dans le lac Ontario en septembre 2017. Des tests d’ADN avaient permis de conclure que celui-ci appartenait à Rori Hache, une adolescente de 18 ans d'Oshawa. La police avait aussi déclaré que les tatouages de la victime étaient présents sur les restes trouvés. Les policiers avaient trouvé en décembre d’autres restes humains appartenant à la jeune femme et un engin explosif artisanal dans l'appartement en sous-sol d'une maison d’Oshawa.

Les enquêteurs ont affirmé mardi qu'ils avaient identifié le profil génétique de Kandis Fitzpatrick lors d'une perquisition dans la résidence en question de McMillan Drive en janvier au moment où la police fouillait l'appartement de Strong relativement à la disparition de Rori Hache. Selon elle Fitzpatrick a disparu, elle aussi à Oshawa, mais neuf ans plus tôt, en 2008, alors qu'elle avait 18 ans.

Le détective Darren Short affirme toutefois que les possibilités que les deux femmes se connaissaient sont nulles. « Rien n'indique pour l'instant qu'il existe un lien entre Rori et Kandis. N'oubliez pas que Kandis aurait aujourd'hui 28 ans. Les deux femmes auraient donc une différence d'âge de dix ans. »

Lundi, les agents ont lancé de nouvelles recherches sur la même propriété de McMillan Drive et ils prévoient de creuser dans l'arrière-cour dans les prochains jours. La police s'explique mal toutefois les raisons pour lesquelles les enquêteurs n'ont pas compris qu'il y avait deux ensembles de restes humains dans le logement d'Adam Strong lorsqu'elle menait son enquête sur la disparition de Rori Hache en janvier dernier.

La police dit qu'elle attend les résultats de l'expertise médico-légale pour confirmer que le second ensemble de restes humains appartient bien à Kandis Fitzpatrick. Elle a dû faire appel aux membres de sa famille pour corroborer des similtudes d'ADN.

Le détective Short affirme que les parents de Kandis sont anéantis. Les parents, qui n'ont pas assisté à la conférence de presse de la police, avaient notifié aux autorités la disparition de leur fille en 2010, soit deux ans après qu'elle eut quitté le foyer familial.

La police refuse de révéler si Kandis avait enfreint la loi ou s'il faisait une fugue au moment de sa disparition.

Shannon Dionne est convaincue qu'Adam Strong est l'assassin de sa fille. « C'est choquant d'apprendre que le suspect ait pu s'en prendre à une autre femme avant Rori, mais je crois qu'il n'a pas agi seul... des choses dégoûtantes arrivent, des choses graves surviennent pour des raisons que j'ignore. Mais je suis convaincue qu'il sera traduit en justice et qu'il paiera d'une façon ou d'une autre pour ce qu'il a fait. »

La police soutient qu'Adam Strong ne collabore pas avec les autorités, parce qu'il a reçu la consigne de son avocat de ne rien dire aux enquêteurs.

Elle demande par ailleurs au public de l'aider à élucider la disparition des deux jeunes femmes, en essayant de se remémorer les endroits dans lesquels elles ont été aperçues pour la dernière fois. La police demande aussi à quiconque aurait vu Adam Strong déplacer son bateau dans la marina d'Oshawa d'entrer en contact avec eller. L'embarcation du suspect a depuis été saisie pour les fins de l'enquête.

Toronto

Disparition