•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu de Labrieville : des propriétaires de chalets inquiets

La SOPFEU tente toujours de maîtriser l'incendie de Labrieville.

La SOPFEU tente toujours de maîtriser l'incendie de Labrieville.

Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des propriétaires de chalets attendent toujours de savoir si leurs résidences secondaires ont été la proie du feu de forêt à Labrieville, au nord de Forestville, qui brûle encore.

Un texte de Laurence Royer avec les informations d'Olivier Roy-Martin

À l'heure actuelle, ni la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) ni le ministère de la Sécurité publique ne sont en mesure d'indiquer si des chalets ont été touchés par le feu et, si tel est le cas, combien l'ont été.

L'agente à la prévention et à l'information à la SOPFEU, Isabelle Gariépy, explique que la priorité consiste à contenir le feu, pour le moment.

L’important pour nous en ce moment, c’est de travailler à ce qu’il n’y ait pas de progression.

Une citation de : Isabelle Gariépy, agente de prévention à la SOPFEU
Quelques uns des 160 pompiers qui travaillent pour maîtriser l'incendie dans le secteur de Labrieville. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Quelques uns des 160 pompiers qui travaillent pour maîtriser l'incendie dans le secteur de Labrieville.

Photo : SOPFEU

Le préposé à l'accueil de la ZEC de Labrieville, Alain Manning, affirme recevoir de nombreux appels, chaque jour, de propriétaires inquiets pour leurs installations.

Il ajoute toutefois que la SOPFEU leur interdit toujours l’accès au territoire. Il est donc impossible pour la ZEC de connaître l’étendue des dommages et d'informer les villégiateurs.

Selon la Sécurité civile, il y aurait 482 détenteurs de baux de villégiature dans le secteur.

Pour sa part, la mairesse de Forestville, Micheline Anctil, croit que les inquiétudes des propriétaires de résidences secondaires dans le secteur sont légitimes.

Il y a des propriétés de très grandes valeurs aussi sur ce territoire-là […] On comprendra que la SOPFEU travaille davantage à contrôler l'incendie plutôt qu'à dénombrer l'impact sur les propriétés.

Une citation de : Micheline Anctil, mairesse de Forestville

La route 385, qui donne accès aux chalets, a été rouverte lundi. Les accès vers certains chemins forestiers restent toutefois fermés jusqu'à nouvel ordre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !