•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un des plus gros tournois de sport électronique aura lieu au Canada

Une salle de spectacles est remplie de personnes. Les lumières sont tamisées bleues et tous les membres de la foule tiennent une petite lumière dans leur main.
Une compétition de sport électronique de « Dota 2 » a rassemblé des milliers de personnes le 27 mai 2018 à Birmingham, en Angleterre. Photo: Reuters / Ed Sykes
Radio-Canada

Vancouver accueillera à la fin de l'été l'un des plus gros tournois de sport électronique du monde, le championnat international 2018 du jeu Dota 2, dont la cagnotte s'élève à environ 30 millions de dollars.

Un texte de Marie Lépine-Loiselle

« C’est la première fois qu’aura lieu un événement d’eSports (sport électronique) d’une telle ampleur au Canada », confirme Gabrielle Trépanier-Jobin, professeure en jeux vidéo et industries culturelles à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et codirectrice du groupe de recherche Homo Ludens.

Ce tournoi sera le plus important en raison du montant de la cagnotte, de la durée de la compétition, qui sera plus longue que les autres rassemblements semblables qui ont eu lieu au Canada, et de la présence de 18 équipes, constituées de joueurs venant de partout dans le monde.

Qu’est-ce que Dota 2?

Il s’agit d’un jeu gratuit produit par le studio Valve dans lequel des joueurs du monde entier peuvent s’affronter. Lors d’une partie, 10 participants sont répartis dans deux équipes et choisissent chacun un héros. Leur but est de détruire la base de l’équipe adverse. Pour y parvenir, ils devront toutefois affronter les héros de leurs opposants et d’autres créatures, en plus de détruire des bâtiments ennemis.

Dota 2 est l'un des cinq jeux les plus populaires de la plateforme de diffusion Twitch, selon plusieurs sites compilant le nombre de visionnements.

La compétition, qui aura lieu à l'aréna Rogers de Vancouver du 20 au 25 août, fait presque déjà salle comble. Tous les billets pour les deux derniers jours de l’événement ont été vendus.

Les organisateurs de l’événement s'attendent d'ailleurs à ce que cette compétition soit aussi très populaire à l'extérieur de l'amphithéâtre. « Les précédents championnats internationaux ont attiré plus de 20 millions de cyberspectateurs, en plus des millions de téléspectateurs qui ont regardé le tournoi sur différentes chaînes de rediffusion », indique le porte-parole de Valve, Doug Lombardi.

Ce tournoi de Dota 2 avait toujours eu lieu à l'aréna Key, à Seattle, avant cette année. L'événement a toutefois dû être déplacé en raison des travaux qui s'y déroulent.

D’où vient l’argent de la cagnotte?

Le financement des tournois provient généralement de plusieurs sources. La plupart des revenus sont tirés des investissements des commanditaires et de la publicité, indique la professeure Gabrielle Trépanier-Jobin en citant le rapport 2018 de Newzoo sur le sport électronique.

Dans le cas de Dota 2, c'est la communauté qui a en grande partie financé le prix. Les créateurs du jeu ont d’abord déboursé 1,6 million de dollars américains, soit environ 2 millions de dollars canadiens, puis les internautes ont contribué indirectement au financement en achetant des objets du jeu.

La cagnotte du championnat est, à ce jour, la plus généreuse dans le monde, souligne Mme Trépanier-Jobin. En 2017, le montant final s’est élevé à environ 25 millions de dollars américains (32 millions de dollars canadiens), ce qui est « cinq fois plus élevé que celui de son plus proche rival, le League of Legends World Championship  » dont le montant se chiffrait à 5 millions cette même année (6,6 millions dollars canadiens).

Le sport électronique prend de l’ampleur au Canada

Contrairement à ce que certains peuvent croire, le sport électronique n'est pas un phénomène majoritairement asiatique.

Parmi les 424 compétitions en 2016 dont la cagnotte s'élevait à 5000 $ et plus, près de 30 % se sont tenus en Amérique du Nord, souligne Gabrielle Trépanier-Jobin. Elle ajoute que 26 % ont eu lieu en Europe de l'Ouest et 13 % en Europe de l'Est, « ce qui, en tout, représente légèrement plus d'événements que ceux réalisés en Asie du Sud, en Corée du Sud, en Chine et dans le reste de l'Asie combinés ».

« Cela dit, la grande majorité des événements importants ont encore lieu aux États-Unis, et le Canada reste un joueur minime en comparaison avec son voisin du Sud », note-t-elle.

Mme Trépanier-Jobin croit toutefois le Canada accueillera de plus en plus de compétitions de ce genre au cours des prochaines années, puisque l'industrie du sport électronique est florissante partout dans le monde. « On sent déjà la tendance s’installer, depuis les trois dernières années », ajoute la professeure.

Le championnat international de Dota 2 n'est par ailleurs pas le seul tournoi de sport électronique à se tenir au Canada. D'autres événements, comme DreamHack et le Northern Arena, ont également eu lieu à Montréal et à Toronto et plusieurs compétitions, dont la cagnotte s'élève à plus de 10 000 $, sont déjà prévues au calendrier.

Quelques événements à venir :

  • Rainbow Six Canadian Nationals à Montréal et à Toronto : 4 août et 3 novembre;
  • Northern Arena Injustice 2 Elite Circuit à Toronto : 30 août au 2 septembre;
  • DreamHack à Montréal : 7 au 9 septembre.

Sports et loisirs

Techno