•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Se réorienter et se démarquer à l’ITHQ... depuis 50 ans

    Format 60, 6 mars 1970
    Radio-Canada

    Le 17 juillet 1968, le gouvernement du Québec fonde l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ). Au lendemain d'Expo 67, la province souhaite faire grandir sa gastronomie et stimuler son industrie touristique. Un objectif qui passe par la formation et la qualification, comme en témoignent nos archives.

    Les premières images que nous détenons de l'ITHQ datent du 6 mars 1970. À l’émission Format 60, la journaliste Denise Bombardier y présente les programmes d’études offerts par l’Institut.

    Vous apprendrez dans ce reportage comment préparer un Gimlet bien mousseux, montrer patte blanche avant l’heure du service ou encore décorer un saumon entier!

    Mains dessinant des fleurs sur la surface d'un poisson entier posé sur une table de préparation en cuisine.Saumon entier décoré par des étudiants de l'ITHQ, en 1970 Photo : Radio-Canada

    Le directeur Paul-Émile Lévesque présente la mission de l'ITHQ qui comprend trois volets : la formation de la relève, le perfectionnement du personnel en place et le « recyclage » des adultes.

    La journaliste s’entretient justement avec quelques hommes d’âge mûr de retour sur les bancs d’école. L’un souhaite se rafraîchir en cuisine et « avancer aussi vite que les jeunes ». L’autre a choisi ce domaine pour ne pas « retomber en chômage ».

    La pâtisserie, ça va toujours exister. Les gens vont toujours en acheter, vont toujours en manger parce que les Canadiens sont assez gourmands.

    Étudiant de l'ITHQ, en 1970

    Pour mettre la formation en place, les fondateurs de l'ITHQ sont allés voir ce qui était offert à l’étranger. Ils l’ont ensuite adapté aux besoins de la province. L’administration hôtelière par exemple est enseignée suivant le modèle nord-américain et non européen.

    La première cohorte d’étudiants sera accueillie en septembre 1968.

    Deux ans plus tard, ils sont 675 à étudier à temps complet dans les différentes disciplines du domaine de l’hôtellerie et de la restauration.

    À cela s’ajoutent des cours pour les adultes et des cours itinérants à Québec et en Gaspésie.

    Dans la mire de l'ITHQ : le développement de la cuisine régionale

    Des ambassadeurs pour l’ITHQ

    De nombreuses personnalités publiques sont issues de l’ITHQ. C’est le cas notamment de l’homme d’affaires Ricardo Larrivée, du chef Danny St-Pierre et de la sommelière Élyse Lambert.

    Pasquale Vari, bien connu pour son rôle de juge à l’émission Les Chefs, y a étudié en plus d’y enseigner depuis 1995.

    Dans les années 80 et 90, Sœur Angèle y a aussi fait sa marque.

    Montréal ce soir, 2 mars 1987

    Sœur Angèle, elle sème ses conseils à tout vent : à la radio, à la télévision, dans les journaux, dans les revues, dans les livres, dans les salons culinaires. Bref, elle est partout et on la surnomme la sœur volante!

    La journaliste Josée Blanchette

    Dans ce reportage diffusé le 2 mars 1987 au bulletin de nouvelles Montréal ce soir, la journaliste Josée Blanchette nous dévoile une autre facette de la plus célèbre des religieuses québécoises.

    En plus d’une large présence dans les médias, Sœur Angèle travaille comme recherchiste technicienne à l'ITHQ.

    Deux tranches d'un mélange de morceaux de porc et de persil en gelée servie avec une garniture proche de la marmelade dans une assiette ronde classique.Recette de jambon de cochonnet persillé conçue par Soeur Angèle à l'ITHQ Photo : Radio-Canada

    Au Centre de recherche et de technologie, elle teste des menus, expérimente de nouveaux produits et prodigue aux diplômés des conseils au téléphone.

    La clé du succès selon elle : Cuisiner avec beaucoup d’amour!

    Une industrie sous influence

    Gérer une école d’hôtellerie et de restauration, c’est devoir s’adapter à un domaine fluctuant dont les conditions de travail sont souvent jugées peu attrayantes et même, difficiles.

    Les médias y jouent aussi un rôle.

    Le Téléjournal/Le Point, 12 mai 2006

    Au début des années 2000, les émissions culinaires avec des chefs vedettes se multiplient à la télévision. L’effet se fera sentir à l’ITHQ, comme en témoigne ce reportage d'Anne-Louise Despatie au Téléjournal/Le Point du 12 mai 2006.

    L’ITHQ connaît alors une hausse de 20 % de ses inscriptions, concentrées dans la formation en cuisine. Autre observation : Pour près de la moitié des étudiants, il s’agit d’une réorientation de carrière.

    50 ans plus tard, le rôle de cette institution, axé sur la formation, le perfectionnement, mais aussi le recyclage de la main-d’œuvre, demeure donc indiqué.

    L’ITHQ accueille aujourd'hui 1000 étudiants par année dans 22 programmes d’études, dont un de Hautes Études en gestion hôtelière internationale.

    Elle mise également sur un recrutement à l’étranger pour combler les vagues plus creuses dans ses inscriptions.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Société