•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Polar Fitness, une autre application qui révèle la localisation de militaires

Un homme vérifie sa montre alors qu'il court.
Un coureur utilise une montre intelligente qui le géolocalise Photo: iStock / LeonidKos

Après l'application Strava qui dévoilait la localisation de bases militaires secrètes, c'est au tour de celle reliée aux appareils Polar d'être montrée du doigt.

Une enquête des sites De Correspondent (Nouvelle fenêtre) et Bellingate (Nouvelle fenêtre) révèlent que l’application Polar Fitness peut dévoiler des informations sur les sites de stockage des armes nucléaires, des bases militaires et d’autres endroits tenus secrets. Des informations qui sont très sensibles et totalement confidentielles.

D’ailleurs, la compagnie finlandaise Polar a suspendu temporairement sa carte Explore qui permet de géolocaliser les utilisateurs et s’est expliqué par voie de communiqué.

« Nous avons récemment appris que les données de géolocalisation de nos clients partagées via la fonctionnalité Explore dans Flow pouvaient dévoiler des sites secrets. Il est important de comprendre que Polar n’a transféré aucune donnée, et qu’il n’y a eu aucune faille dans la sécurité de notre application. Actuellement, la grande majorité des clients de Polar garde les paramètres par défaut de l’application, permettant de garder les profils et les sessions privés, et ils ne sont donc en aucun cas touchés par cette affaire. »

on voit le trajet en rouge le long d'un aéroport.Une carte de la course d'un militaire en Irak Photo : Bellingate

L’enquête a permis de trouver 6460 personnes de 69 nationalités différentes, des militaires, des agents secrets qui courent un peu partout dans le monde en utilisant l’application en question.

L’un d’eux, un militaire néerlandais, courait autour d’un aéroport en Irak. Les journalistes ont aussi été capables de trouver son nom et son adresse et de suivre ses courses aux Pays-Bas.

Avec les informations de Mashable France, et The Verge

Télécommunications

Techno