•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chanter en grand nombre au Festival Fête fransaskoise

Des gens de dos assis sur des chaises et en arrière-plan une scène avec des musiciens.
Les festivaliers qui assistaient au spectacle de Hart Rouge samedi. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La coordonnatrice du Festival Fête fransaskoise 2018, Marie-France Kenny, affirme que c'est en voyant la foule debout qui chantait lors du concert de samedi soir qu'elle a observé une autre fois que la Fransaskoisie s'entraide « avec des gens qui s'aiment, qui veulent fêter ensemble ».

Le festival s’est terminé dimanche en avant-midi avec le déjeuner aux crêpes. Marie-France Kenny a confirmé lundi que le festival a attiré 650 personnes.

Selon elle, un plus grand nombre de festivaliers se sont rendus sur le site du parc provincial Pike Lake que l’an dernier. Et ce, malgré le fait que la chaleur était au rendez-vous, que le vent était très fort et malgré les quelques gouttes de pluie, dimanche matin.

Un des festivaliers, David Parker, a affirmé avoir passé un super festival même si les conditions météo étaient changeantes, parfois surprenantes. « On prend tout ce qui vient sur notre chemin », a déclaré de son côté Réjean Denis, un autre festivalier.

Je pense que les déchirures du chapiteau en arrière, c'est un peu symbolique... De voir tout le monde qui tenait son poteau, nos poteaux, c'étaient nos piliers de la communauté.

Marie-France Kenny
Quatre personnes les bras dans les airs pour retenir un chapiteau blanc qui risquait de s'effrondrer.Des festivaliers et des membres de l'équipe du festival tiennent le chapiteau qui a été secoué par le vent Photo : Radio-Canada

Samedi après-midi, le vent fort a secoué un des chapiteaux du site, jusqu’à en forcer la désinstallation. L’incident est survenu lors du spectacle du duo Fortin-Picard. La coordonnatrice du festival a été fière de voir la communauté se soutenir pour régler la situation.

Personne n’a été blessé durant l'incident, a confirmé Marie-France Kenny.

La musique au coeur de nombreuses activités

Que ce soit lors des deux soirs du festival, ou encore lors de la messe et du déjeuner aux crêpes de dimanche, la musique a souvent accompagné les festivaliers. L’émotion était particulièrement palpable samedi, dans la soirée, lorsque la formation Hart-Rouge est montée sur la scène.

La mort de l’auteure-compositrice-interprète Carmen Campagne, mercredi soir, a été abordée par ses soeurs présentes sur la scène à ce moment. Suzanne Campagne, de Hart-Rouge, s’est exclamée : « Merci, on vous aime… » Elle a ajouté que la prochaine chanson était dédiée à la communauté.

Hart Rouge a alors interprété Mon pays, de Claude Léveillée.

Une photo de Solange Campagne et de Zachary RichardSolange Campagne et Zachary Richard en duo Photo : Radio-Canada

Plus tard, Solange Campagne a retrouvé Zachary Richard pour chanter. Ce dernier concluait la série de concerts du samedi, mais il ne l'a pas fait seul. De nombreux artistes ont entouré l’auteur-compositeur-interprète louisianais vers la fin, sous les applaudissements de la foule.

Dimanche, des membres de la famille Campagne, Christie-Anne Blondeau, Kelly Bado ainsi que d’autres artistes ont accompagné la messe avec leurs chants.

Une prière a également été prononcée en souvenir de Carmen Campagne.

Le Festival Fête fransaskoise est organisé par le Conseil culturel fransaskois. Marie-France Kenny, la coordonnatrice du festival 2018, a dit ne pas être en mesure de confirmer si le festival allait se dérouler au même endroit et à la même date l'an prochain. Elle a précisé que le bilan du festival se fera prochainement et que la question sera traitée à ce moment.

Saskatchewan

Francophonie