•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'indexation de l'allocation canadienne pour enfants dès cet été

D'ici 2023, le gouvernement fédéral devrait verser 5,6 milliards de plus en soutien aux familles.
D'ici 2023, le gouvernement fédéral devrait verser 5,6 milliards de plus en soutien aux familles. Photo: Radio-Canada

Le gouvernement fédéral l'avait annoncé pour 2020, mais il a toutefois devancé de deux ans son projet d'indexer les allocations familiales pour enfants. À compter du 20 juillet prochain, elles seront donc modulées en fonction des salaires. Pour financer le programme, le gouvernement diminuera les allocations des familles mieux nanties.

« Avec deux enfants qui courent partout et qui grandissent rapidement, de l'équipement qu'il faut changer chaque année... C'est certain que ça va m'aider », indique Tammie Messenger, une mère de famille monoparentale qui gagne moins de 30 000 $ par année.

Ces allocations pourront atteindre 6496 $ par enfant de 6 ans et moins et 5481 $ pour les 6 à 17 ans.

« On voulait une allocation plus équitable, et puis la demande avait été faite de plusieurs façons, par plusieurs groupes, explique la ministre fédérale du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau. On a revu les priorités et on a décidé d'agir deux ans plus tôt que prévu. »

Le gouvernement fédéral a rehaussé les allocations non imposables pour une certaine tranche de la population, en diminuant celles des mieux nantis. Toutes les familles qui gagnent plus de 200 000 $ par année n'auront plus droit à ces allocations. Pour les ménages qui gagnent de 150 000 $ à 200 000 $, les allocations sont maintenues et seront indexées. Elles ont toutefois diminué.

« Avant, que tu gagnes 22 000 $ par année ou 210 000 $, tu avais la même allocation. »

Marie-Claude Bibeau, député de Compton-Stanstead et ministre du Développement international

Ces allocations pourraient améliorer la situation de bien des familles autant monoparentales que biparentales.

« Chaque augmentation de revenus est la bienvenue, souligne la conseillère budgétaire à Solutions Budget Plus, Mylène Goyette. Ça permet de faire la grosse épicerie du mois bien souvent pour les gens qui seraient sur l'aide sociale ou sur l'assurance-emploi. »

D'ici 2023, le gouvernement fédéral devrait verser 5,6 milliards de plus en soutien aux familles.

Correction

Une version précécente de cet article statuait que les ménages qui gagnent 150 000 $ et plus n'avaient plus droit aux allocations familiales. Or, ce sont plutôt les ménages qui comptent au moins 200 000 $ de revenus qui n'y ont plus droit.

Estrie

Société