•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maryse Lapierre tentera de se faire élire sous la bannière libérale aux Îles

La candidate Maryse Lapierre, entourée du député sortant Germain Chevarie et du ministre responsable des Îles-de-la-Madeleine, Pierre Moreau.

La candidate Maryse Lapierre, entourée du député sortant Germain Chevarie et du ministre responsable des Îles-de-la-Madeleine, Pierre Moreau.

Photo : courtoisie

Radio-Canada

La candidate Maryse Lapierre représentera le Parti libéral dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine aux prochaines élections provinciales.

Un texte de Brigitte Dubé

L’assemblée d’investiture s’est déroulée samedi après-midi en présence du ministre responsable des Îles-de-la-Madeleine, Pierre Moreau, et du député sortant, Germain Chevarie, devant près de 130 personnes, selon Mme Lapierre.

Aucun autre candidat n’avait brigué l’investiture libérale.

Cette native des Îles-de-la-Madeleine a ouvert un bureau de notaire dans l'archipel. Elle s’est engagée dans divers conseils d’administration liés au développement économique et social des Îles.

Maryse Lapierre explique sa motivation. C’est vraiment ma région, et les gens, le dynamisme des Madelinots, affirme-t-elle. Dans ma pratique de notaire, j’ai travaillé avec beaucoup d’entrepreneurs. Les gens sont dynamiques et sont fiers de leur région. On dit souvent : "Aux Îles, c’est pas pareil". C’est vrai. C’est une grande famille. C’est ça qui m’a incitée à dire "présente!".

Mme Lapierre, qui aura bientôt 49 ans, estime avoir encore l’énergie de la jeunesse tout en ayant de l’expérience.

Elle entend continuer le travail de Germain Chevarie qui, selon elle, a bien représenté les Madelinots et a ouvert un canal avec Québec.

Avec M. Chevarie, on a un bilan qui est très intéressant et ça nous donne des ailes pour continuer sur cette reconnaissance-là.

Maryse Lapierre, candidate libérale aux Îles-de-la-Madeleine

La candidate souhaite rencontrer les Madelinots cet été pour connaître leurs besoins et leurs aspirations.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique