•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'arc-en-ciel LGBTQ+ de retour à Moncton, mais pas sur les traverses piétonnières

Un drapeau multicolore flotte au vent.

Le drapeau arc-en-ciel, ou drapeau de la fierté, est l'emblème de la communauté LGBT depuis 1978 (archives).

Photo : Radio-Canada / Bruno Giguère

Radio-Canada

La Ville de Moncton va ajouter les couleurs de l'arc-en-ciel, symbolisant les communautés LGBTQ+, au parc Riverain. Des bannières seront aussi installées sur les lampadaires de la rue Main de la mi-juillet à la fin du mois d'août.

Une quarantaine de drapeaux seront installés dans la rue Main, entre le rail de chemin de fer et la rue King.

Une partie du sentier riverain, utilisé entre autres lors d'événements, sera peinte aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Un organisme LGBTQ+ applaudit

Le coordonnateur de projets de l’organisme Rivière de la fierté, Charles MacDougall, salue cette décision.

Cela permet à la Ville de réparer les pots cassés à la suite de sa décision de retirer les traverses piétonnes multicolores sur son territoire, juge-t-il.

On est content que la Ville de Moncton prenne des [mesures] pour rendre le symbole de l’arc-en-ciel super visible.

Charles MacDougall, coordonnateur de projets de l’organisme Rivière de la fierté

En juin, Charles MacDougall et son organisation avaient demandé à la Ville de repeindre les traverses aux couleurs arc-en-ciel.

« On croit que c’est une bonne conclusion », ajoute-t-il en commentant la récente décision.

Une amertume qui pourrait persister

Toutefois, le fait que la Ville ait envisagé de retirer les traverses multicolores est resté en travers de la gorge de certains membres de la communauté LGBTQ+, explique le coordonnateur.

« C’est certains qu’il y a toujours une frustration envers la Ville de Moncton [...] qui a régressé sur sa pratique de peindre des passages piétons arc-en-ciel », précise-t-il.

Charles MacDougall à Moncton.

Charles MacDougall, coordonnateur de projets chez Rivière de la fierté du Grand Moncton.

Photo : Radio-Canada

La Ville avait retiré les traverses multicolores pour se conformer aux directives du ministère des Transports et des Infrastructures.

Le ministre, Bill Fraser, indiquait dans une lettre qu’il souhaitait suivre les recommandations de l’Association des transports du Canada.

Cette dernière définissait les passages piétonniers comme « un ensemble de lignes blanches parallèles ». Le gouvernement du Nouveau-Brunswick avait toutefois fait volte-face le lendemain quant à cette recommandation.

La Semaine de la fierté du Grand Moncton se tient du 18 au 25 août.

Nouveau-Brunswick

Communauté LGBTQ+