•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrats informatiques gouvernementaux : l'UPAC procède à trois arrestations

Enquêteur de l'UPAC

Les trois individus arrêtés sont accusés de fraude, de fraude envers le gouvernement et d'abus de confiance.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Les enquêteurs de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont effectué trois arrestations dans le cadre d'une enquête sur la corruption touchant des contrats informatiques au ministère de la Justice.

Christian Tessier, ancien directeur des Services à la clientèle et technologiques au ministère de la Justice jusqu'en 2014, et Sylvain Tremblay, administrateur d'une firme fournissant des services informatiques, ont été arrêtés.

Un autre ancien directeur des Services à la clientèle et technologiques au ministère de la Justice, Normand Laberge, s'est quant à lui rendu au palais de justice de Montréal afin d'y comparaître dans le cadre du projet d'enquête Mander.

Ces individus sont accusés de fraude, de fraude envers le gouvernement et d'abus de confiance, a précisé le Commissaire à la lutte contre la corruption.

La preuve recueillie dans le cadre de cette enquête criminelle amorcée en 2014 tend à démontrer qu'entre 2000 et 2014, des fonctionnaires ont reçu des sommes d'argent afin de favoriser une entreprise lors d'octrois de contrats informatiques au ministère de la Justice.

Le Commissaire précise que c'est la dénonciation par des citoyens qui a permis à l'UPAC de mener à bien l'enquête.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Procès et poursuites

Justice et faits divers