•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les groupes à surveiller au Bluesfest d’Ottawa

Vue d'une foule dans une plaine, avec des chapiteaux et une scène au loin
Des centaines de milliers de personnes au Bluesfest d'Ottawa en 2015 (archives). Photo: Radio-Canada

Du 5 au 15 juillet prochain, les plaines LeBreton, au centre d'Ottawa, seront l'hôte de l'un des plus importants festivals de musique blues au Canada : le Bluesfest d'Ottawa. La blogueuse, chroniqueuse et passionnée de musique, Éliane Laberge nous présente ses choix en tête de liste.

Si Éliane Laberge devait donner une note à la programmation de cette année, ce serait un 7 sur 10, dit-elle.

Selon elle, il y a deux raisons pour lesquelles l’événement ne reçoit pas la note suprême.

Premièrement, elle affirme qu’il y a une scène de moins, ce qui selon elle a pour conséquence une programmation moins fournie. Ensuite, elle trouve dommage qu’il n’y ait pas plus d’artistes francophones sur scène.

Une femme sur un fond de couleurÉliane Laberge Photo : Radio-Canada

1. Geoffroy

Quand : jeudi 5 juillet, 20 h

Où : scène Blacksheep

Provenance : Montréal, Québec

C’est un artiste de Montréal qui fait dans la musique pop-électronique. Il a sorti son premier album Coastline l’année dernière sous l’étiquette Bonsound.

Éliane Laberge

2. Scattered Clouds

Quand : samedi 7 juillet, 17 h

Où : Théâtre Barney-Danson

Provenance : Gatineau (Hull), Québec

Ils sont fièrement de l’île de Hull. C’est un trio qui fait dans la musique post-punk rock et ils ont un son cinématographique qui rappelle parfois les bandes sonores de films noirs hitchcockiens.

Éliane Laberge

3. Silla and Rise

Quand : samedi 7 juillet, 18 h 30

Où : scène Blacksheep

Provenance : Ottawa, Ontario

C’est un groupe inuit, mais aussi canadien. Il y a trois membres : deux chanteuses inuites et un producteur de musique de la région, qui s’appelle Ashen. [...] C’est en fait le groupe qui a gagné le prix Juno du meilleur album autochtone de l’année. Donc ce n’est pas rien. [...] C’est du chant de gorge traditionnel inuit, mélangé avec de la musique contemporaine électronique. Ça fait quelque chose de très unique. Sur scène, c’est impressionnant à voir aussi.

Éliane Laberge

4. Chromeo

Quand : samedi 7 juillet à 19 h 45

Où : scène principale City Stage

Provenance : Montréal, Québec

C’est un groupe de Montréal, un duo d’électro-funk qui roule sa bosse dans la musique depuis une bonne dizaine d’années. On les appelle d’ailleurs les seigneurs du funk. Ce n’est pas pour rien. Ils ont récemment sorti un dernier album, Head over heels qui est vraiment réussi. C’est toujours une partie de plaisir avec eux sur scène. On danse, on s’amuse.

Éliane Laberge

Les autres coups de coeur d’Éliane Laberge

1. Beck, vendredi 13 juillet à 21 h 30, scène principale City Stage

Provenance : Los Angeles, États-Unis
Genre : Alternatif

Un multi-instrumentiste qui expérimente avec toutes sortes de styles, donc, au fil du temps, ses albums ont été très différents côté styles musicaux […], c’est un artiste qui est toujours dans l’actualité.

Éliane Laberge

2. Naughty By Nature, jeudi 12 juillet à 19 h 30, scène principale City Stage

Provenance : New-Jersey, États-Unis
Genre : Hip-hop

Un groupe du New Jersey de rap américain qui a été très populaire dans les années 90, notamment grâce à leurs succès Hooray et O.P.P., donc ça va être parfait pour les amateurs de hip-hop ''old school''.

Éliane Laberge

3. The Peptides, dimanche 15 juillet à 21 h, scène Claridge Homes

Provenance : Ottawa, Canada
Genre : Pop

Un groupe d’Ottawa très coloré, qui fait de la musique pop qui ressemble un peu à de la musique de comédie musicale.

Éliane Laberge

Musique

Arts