•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants sont cinq fois plus sensibles à la chaleur que les adultes, prévient une médecin

Des enfants jouent dans l'eau

La plage Britannia, à Ottawa

Photo : Radio-Canada / Trevor Pritchard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le seuil de tolérance à la chaleur des enfants est beaucoup moins élevé que celui de leurs parents, prévient une médecin. Il faut par conséquent adapter ses activités et ses pratiques par temps très chaud.

« Les enfants, ça peut être plus difficile, parce que quand ils sont petits bébé, ils ne disent pas qu’ils ont soif », souligne la docteure Véronique Savoie. « Ils vont avoir beaucoup plus de coups de chaleur facilement. »

On parle d’un coup de chaleur chez les adultes à 40 degrés Celsius. Chez les enfants, c’est 38,5.

Une citation de : Dre Véronique Savoie

Alors que plusieurs parents convergent vers les plages, les piscines municipales et les jeux d’eau pour combattre la canicule, d’autres ont recours à des méthodes qui peuvent aggraver les effets de la chaleur.

Un homme transportant une poussette dans un parcAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Il ne faut pas mettre une couverture sur une poussette.

Photo : Radio-Canada

Certains vont par exemple couvrir la poussette de leur bébé avec une couverture, croyant que celle-ci offrira de l’ombre pour rafraîchir l’enfant. Or, c’est tout le contraire qui se produit.

Radio-Canada a d’ailleurs fait le test. Un thermomètre a été mis dans une poussette par-dessus laquelle fut placée une couverture de laine. Après une promenade de 15 minutes à 35 degrés Celsius, la température à l’intérieur de la poussette avait augmenté de 5 degrés Celsius.

« Même si la couverture est mince, ça va créer un effet thermos dans la poussette. La température peut augmenter de 12 degrés Celsius en 30 minutes, parce que ça empêche le phénomène de ventilation et d’aération », explique Dre Savoie. Une solution toute simple serait d'utiliser un parasol au-dessus de la poussette. La Dre Savoie recommande également de mettre la poussette à l'ombre.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !